Connect with us

Hi, what are you looking for?

Ici Brazza
[GARD align=« center"]

Afrique

Le Sahara Marocain: une région aux nombreuses opportunités

En janvier dernier, dans notre plaidoyer pour un « Partenariat renforcer entre la République du Congo et le Maroc », nous avions démontré la pertinence stratégique pour la République du Congo d’ouvrir un Consulat à Dakha dans le Sahara Marocain afin de profiter des nombreuses opportunités qu’offre cette région.

Les nombreux pays qui ont pu percevoir l’importance stratégique de cette région se bousculent déjà aux portes pour ouvrir leurs représentations diplomatiques. Ainsi donc, la Côte d’Ivoire vient d’annoncer l’ouverture de son Consulat Général à Laâyoune. Le Burkina Faso se positionne déjà dans les prochains mois pour une représentation diplomatique à Dakhla.

Ces deux pays viennent ainsi confirmer la dynamique irréversible de reconnaissance de la marocanité du Sahara

En effet, la Côte d’Ivoire a procédé ce mercredi 18 février 2020 à l’ouverture de son Consulat Général à Laâyoune au Sahara marocain. C’est le septième pays africain à ouvrir une représentation diplomatique dans le territoire du Sahara occidental. L’Union des Comores, le Gabon, Sao Tomé-et-Principe et la République Centrafricaine ont déjà inauguré des consulats à Laâyoune, alors que la Guinée a, quant à elle, ouvert une représentation dans la ville de Dakhla.

Ces ouvertures de représentations diplomatiques ne sont pas anodines. Elles viennent consacrer des relations d’excellence qui lient le Maroc à ces pays frères ainsi que leur volonté de donner une orientation panafricaine à leurs partenariats.

Ce faisant, la Côte d’Ivoire joint le geste à la parole puisque la création de son Consulat Général avait fait l’objet d’un processus juridique et institutionnel interne conforme. L’exercice au préalable avait été entériné en Conseil des Ministres et avait fait l’objet de publication de Décrets présidentiels.

Depuis l’ouverture par l’Union des Comores de son Consulat Général à Laâyoune, le 18 décembre 2019, une dizaine de pays ont emboité le pas en l’espace de deux mois. Désormais avec la Côte d’Ivoire, pas moins de sept pays disposent d’enceintes consulaires dans le Sahara marocain. La dynamique d’ouverture de représentations consulaires africaines au Sahara marocain se poursuit inlassablement.

Le choix de la Côte d’Ivoire d’ouvrir à Laâyoune n’est pas fortuit puisque c’était le premier pays africain à disposer d’un Consulat honoraire dans la principale ville du Sahara marocain qui compte à elle seule aujourd’hui 5 Consulats Généraux. Avec l’ouverture du Consulat général ivoirien, la politique d’ouverture par des pays africains de Consulats Généraux dans les principales villes du Sahara marocain est désormais une réalité irréversible consacrant l’intégrité territoriale du Royaume du Maroc. La république du Congo sera-t-elle la dernière de la classe ? Nous souhaitons que non.

A travers cette nouvelle politique, le Maroc met en pratique la doctrine de souveraineté prônée par Sa Majesté le Roi qui passe par la reconnaissance de la marocanité du Sahara par des pays frères et amis qui installent des enceintes diplomatiques dans les deux villes principales du Sahara marocain, à Laâyoune et à Dakhla.

Cette dynamique enclenchée sur le terrain est aujourd’hui irréversible. Le groupe de pays qui reconnaissent la marocanité du Sahara et qui ont établi des Consulats généraux au Sahara marocain, s’élargit progressivement. Il s’agit d’une réalité palpable et tangible, partie intégrante de la dynamique plus large observée parmi la majorité de la Communauté Internationale, en faveur de l’Initiative d’Autonomie comme solution au différend artificiel sur le Sahara marocain.

La reconnaissance de la marocanité du Sahara constitue un acte souverain des Etats, qu’il leur appartient à eux et à eux seuls de prendre. Nul Etat tiers n’est habilité à commenter ou à critiquer ces actes de souveraineté sur lesquels s’est bâti l’ordre international, fondé sur les principes de l’égalité souveraine et du respect de l’intégrité territoriale des Etats.

Cet élan de soutien franc et de plus en plus prononcé à la marocanité du Sahara, s’inscrit en harmonie avec le discours historique prononcé par le Roi Mohammed VI, le 6 novembre dernier, à l’occasion du 44e anniversaire de la Marche verte, qui a été à l’origine de la décolonisation des provinces du Sud marocain. « Nos Provinces du sud constituent un véritable trait d’union entre le Maroc et le reste de l’Afrique sur les plans géographique, humain et économique », avait en effet souligné le souverain, dans un discours qui est en train de se traduire actuellement par des actes concrets.

La république du Congo doit absolument profiter de sa très bonne relation avec le Royaume Chérifien pour installer une Représentation diplomatique dans le Sahara marocain.

Patrick Eric Mampouya

Analyste Politique, Congo Brazzaville.

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A LIRE SUR ICI BRAZZA

International

L’ancien président français Nicolas Sarkozy a annoncé dimanche son retrait de la vie politique après avoir reconnu sa défaite dès le premier tour de...

Pointe Noire

  Cet incident s’est produit dans la soirée du samedi 11 avril, sur le tarmac de l’aéroport international de Pointe-Noire. Cet Airbus A330 d’Air...

Congo

  Le général de division Guy Blanchard Okoî, chef d’état-major général des forces armées congolaises (FAC) a instruit et ordonné tout le commandement de...

Pointe Noire

Un Chinois a été surpris sur une route du centre-ville de Pointe-Noire le matin du mercredi 18 mars 2020, par le mauvais comportement de...

Copyright © 2020 ICI BRAZZA. Edité par Kair Group.

Aller à la barre d’outils