home Afrique, International Le Rwanda réintègre la CEEAC

Le Rwanda réintègre la CEEAC

Le président rwandais Paul Kagamé
Le président rwandais Paul Kagamé

Huit ans après avoir claqué la porte de la Communauté économique des Etats de l’Afrique centrale (CEEAC), le Rwanda y a signé son retour au cours de la 16ème session de la Conférence des chefs d’Etat et de Gouvernement de l’ organisation, tenue lundi dans la capitale tchadienne.

Le Rwanda, membre fondateur de la CEEAC, avait suspendu sa participation aux travaux de l’institution régionale en 2007.

Le 4 avril 2013, son gouvernement avait adressé une demande pour la réadmission du Rwanda au sein de la CEEAC.

Lundi, dans la capitale tchadienne, la conférence des chefs d’ Etat et de gouvernement de la CEEAC a examiné et approuvé cette demande. Un accord de réintégration a été conjointement signé par Sheikh Musa Fazil Harerimana, ministre de la Sécurité intérieure du Rwanda, et l’ambassadeur Ahmad Allam-mi, secrétaire général de la CEEAC.

« Notre pays est prêt à contribuer à la vision et à la mission de cette Communauté. Le Rwanda s’engage également à s’acquitter de toutes ses obligations découlant du traité de Libreville, instituant la CEEAC », a indiqué M. Musa Fazil Harerimana.

« La CEEAC se félicite de la position adoptée par le Rwanda qui est un pilier important pouvant jouer un rôle accru dans les efforts actuels visant à ramener la paix, la sécurité et la stabilité dans la Région des Grands Lacs », avait déclaré le président tchadien Idriss Déby Itno, hôte du sommet.

La CEEAC a été créée en 1983 avec pour mission de conduire le processus de coopération et d’intégration en Afrique centrale. En 1999, lors du sommet de Malabo (Guinée Equatoriale), quatre objectifs lui ont été assigné à savoir le développement de la culture et l’intégration humaine, celui de la capacité d’analyse, d’action, d’initiation, d’intervention entrepreneuriale, de communication et de négociation collective. Plus tard, il a été ajouté à ces objectifs le développement de la paix, de la sécurité et de la stabilité et l’intégration physique, économique et monétaire.

Avec la réintégration du Rwanda, elle compte désormais onze pays membres.

(Xinhua)

TAGS:

Ici Brazza

L'actualité congolaise est une affaire personnel. Mais je ne peux m'empêcher de la partager avec vous.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Aller à la barre d’outils