home Art & Culture, Congo Le Prix du Stylo d’Or de Télé Congo décerné à l’écrivain Michel Innocent Peya

Le Prix du Stylo d’Or de Télé Congo décerné à l’écrivain Michel Innocent Peya

Michel Innocent Peya
L’écrivain Michel Innocent Peya

La Télévision nationale congolaise (Télé-Congo) a honoré, le 4 janvier à Brazzaville, l’écrivain Michel Innocent Peya, en lui décernant un prix contenant un diplôme d’honneur, un trophée et un stylo d’or, en vue de l’encourager pour sa production littéraire «remarquable», lui ayant permis de répondre à plus de 150 rendez-vous à travers le monde.

«Quel esprit de recherche, quelle créativité, parce qu’écrire n’est pas chose facile. Tout le monde peut écrire, mais il faut être lu ; mais quand vous avez été lu, il faut qu’on vous retienne, qu’on vous sollicite, qu’on vous côtoie, qu’on vous pose des questions. C’est ce qui est arrivé à ce jeune colonel-commissaire, Innocent Peya», s’est exclamé le directeur général de Télé-Congo, M. Jean Obambi dans son mot de circonstance.

Pour lui, Michel Innocent Peya a su, dans un style simple, faire la peinture de «nos mœurs et traditions, de notre citoyenneté, notre intelligence, et notre sagesse». Il a ajouté que l’auteur du livre «Le bon sens et l’alternance absolue : l’Afrique à la croisée des chemins», «si jeune qu’il est, a déjà vieilli de par des œuvres qu’il a produites et qui parlent d’elles-mêmes».

«Aujourd’hui, lorsqu’on parle des intellectuels congolais, de façon générale, on se réfère à Innocent Peya ; parce qu’il a su investir dans la parole», a témoigné le Pr Kadima Mukala Nzuji, enseignant de littérature à l’université Marien N’gouabi.

Selon lui, Innocent Peya a porté la parole silencieuse à la place publique, en conscientisant l’humanité en général et le Congolais en particulier. «On reconnait la qualité de l’homme au champ de la connaissance», a-t-il indiqué, invitant les Congolais à le soutenir.

Traduisant son satisfecit aux œuvres de ce jeune auteur congolais, M. Jean-Marie Ewengué, ex maire d’Oyo et préfacier de l’ouvrage «Le bon sens et l’alternance absolue : l’Afrique à la croisée des chemins», prédisait déjà que le travail de M. Innocent Peya va le conduire à travers les océans, les nuages et l’emmener dans les contrées très éloignées du Congo.

Innocent Peya, dit-il, a comblé «mes attentes en me ramenant dans la tradition africaine. Il a su puiser dans son enfance, dans les étangs derrière la maison ; c’est ce qui fait sa force». Etant convaincu de ses propres œuvres, poursuit M. Ewengué, Innocent Peya a voulu transposer les valeurs traditionnelles dans la gouvernance moderne, en introduisant, entre autres, le dialogue, le consensus et la concertation.

Dédiant ce prix aux filles et fils du Congo, l’écrivain congolais a rappelé que pendant trois ans, à travers ses œuvres, il a prêché la paix dans le monde. Ce qui lui a valu la bénédiction apostolique du Pape François. Tout en remerciant Télé-Congo de cette marque de distinction, le récipiendaire a exprimé sa gratitude au Chef de l’Etat, M. Denis Sassou-N’guesso, pour la paix observée dans le pays, avant de dédicacer ses œuvres à quelques responsables de la presse.

(ACI)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Aller à la barre d’outils