Connect with us

Hi, what are you looking for?

Ici Brazza
[GARD align=« center"]

Afrique

Le président soudanais, Omar el-Béchir, quitte Johannesburg pour Khartoum

Le président soudanais Omar el-Béchir

Le président soudanais Omar el-Béchir

Oumar el Bechir n’attendra pas la décision du tribunal sud-africain qui statue sur son cas en rapport avec les mandats d’arrêt lancés par la CPI.

Il s’apprête à quitter l’Afrique du Sud.

Un reporter de la BBC sur place rapporte que l’équipage de son avion a reçu l’autorisation de décoller et son jet privé pourrait quitter l’Afrique du Sud à n’importe quelle heure.

La sécurité est renforcée à la base aérienne de Waterkloof à Prétoria.

Un académicien sud-africain a également affirmé qu’il ne s’attend pas à ce que le président soudanais soit livré à la Cour Pénale Internationale par son pays.

« Je ne vois pas le gouvernement l’arrêter”, a affirmé Shadrack Gutto, directeur du Centre Africain d’études sur la Renaissance africaine à l’Université d’Afrique du Sud, au journal Business Day.

Un membre de la délégation présidentielle soudanaise a déclaré à l’AFP que Béchir est toujours à Johannesburg et qu’il partira lundi.

Deux mandats d’arrêt ont été lancés par la CPI contre Omar el-Béchir, en 2009 et 2010, en relation avec le Darfour, région de l’ouest du Soudan en proie aux violences depuis 2003. Selon les estimations de l’ONU, plus de 300.000 personnes sont mortes dans ce conflit.

M. Gutto a indiqué que l’affaire va aller en appel et, le temps que la cour statue, Oumar El Bechir aura quitté le territoire sud-africain.

Un tribunal sud-africain qui siégeait dimanche à la demande d’une ONG, lui a interdit de quitter le pays au moins jusqu’à ce que la justice se soit prononcée sur la demande d’arrestation envoyée par la CPI. Une audience était prévue en fin de matinée à Pretoria.

C’est la première fois que la justice d’un pays africain tente d’empêcher un chef d’Etat en exercice de quitter son territoire en réponse à une demande de la CPI.

Par BBC

6 Comments

6 Comments

  1. Mamadou konaré

    15 juin 2015 at 12 12 09 06096

    la cpi est un organe de répression au service des USA et l’UE dirigée par des fils et filles de pute.

  2. NTOULOULOU

    15 juin 2015 at 14 02 28 06286

    je désir être tenu en information pour tous nouveaux articles qui apparaîtront

    • Roufai Abdourahamane

      15 juin 2015 at 16 04 26 06266

      Je désire être informer par rapport à cette question de Omar el Béchir

  3. Dogo

    15 juin 2015 at 16 04 01 06016

    Qu’ils aillent se faire voir.Traduisez d’abord Sarkozy et Bush.

  4. loukmanou

    16 juin 2015 at 12 12 42 06426

    pourquoi. la cpi
    sible seulemnt des africaine
    la crime de george bush de sarkozis en libye des israelienne sur de palestienn

  5. Robleh

    16 juin 2015 at 13 01 33 06336

    L’Afrique du sud n’est jamais été un pays africains et que l’apartheid règne toujours, mais contrairement ils sont le meilleur lorsqu’il s’agit du xénophobe.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A LIRE SUR ICI BRAZZA

International

L’ancien président français Nicolas Sarkozy a annoncé dimanche son retrait de la vie politique après avoir reconnu sa défaite dès le premier tour de...

Pointe Noire

Cet incident s’est produit dans la soirée du samedi 11 avril, sur le tarmac de l’aéroport international de Pointe-Noire. Cet Airbus A330 d’Air France...

Congo

  Le général de division Guy Blanchard Okoî, chef d’état-major général des forces armées congolaises (FAC) a instruit et ordonné tout le commandement de...

Pointe Noire

Un Chinois a été surpris sur une route du centre-ville de Pointe-Noire le matin du mercredi 18 mars 2020, par le mauvais comportement de...

Copyright © 2020 ICI BRAZZA. Edité par Kair Group.

Aller à la barre d’outils