Le président chinois Xi Jinping annonce une aide financière de 60 milliards de dollars pour l’Afrique.

Xi Jinping

Le président chinois Xi Jinping ouvre un sommet Chine-Afrique, le 3 septembre 2018 à Pékin (Xinhua)

La Chine va consacrer 60 milliards de dollars supplémentaires au développement économique des pays africains, a promis lundi son président, Xi Jinping, lors de l’ouverture d’un vaste sommet Chine-Afrique à Pékin.

Ce soutien du géant asiatique comprendra notamment 15 milliards de dollars « d’aide gratuite et de prêts sans intérêts », a souligné M. Xi, alors que Pékin est volontiers accusé d’imposer à ses partenaires un endettement intenable via d’onéreux crédits.

En ouvrant d’un long discours le septième « Forum sur la coopération sino-africaine », le président chinois s’est ainsi montré soucieux de désamorcer les critiques grandissantes visant l’aide de Pékin aux pays en développement.

Il a ainsi assuré, mais sans préciser de calendrier ni de liste des Etats concernés, que la Chine « annulerait » une partie de la dette, arrivant à maturité cette année, des pays les moins développés, enclavés ou insulaires, du continent africain.

Parmi les 60 milliards de dollars de financements supplémentaires promis, figurent par ailleurs des lignes de crédit de 20 milliards de dollars. Deux fonds, consacrés à la finance du développement et au financement des importations de biens africains, seront également établis, d’un montant cumulé de 15 milliards de dollars.

Enfin, les entreprises chinoises seront encouragées à investir « au moins 10 milliards de dollars » en Afrique au cours des trois prochaines années.

Lors du précédent sommet Chine-Afrique, à Johannesburg en 2015, Xi Jinping avait déjà annoncé une enveloppe de 60 milliards de dollars d’aide et de prêts à destination des pays africains.

Le géant asiatique a de fait investi annuellement plusieurs milliards de dollars en Afrique depuis 2015 dans des infrastructures (routes, chemins de fer, ports) ou des parcs industriels.

Mais ces investissements, largement salués par les pays africains désirant doper leur développement économique, a également dangereusement grossi leur endettement et leur dépendance vis-à-vis de Pékin, dénoncent des critiques croissantes venues d’Occident.

Le Fonds monétaire international (FMI) a également fait part de son inquiétude, s’alarmant par exemple du cas de Djibouti: la dette publique extérieure de ce pays de la Corne de l’Afrique a bondi de 50 à 85% du PIB en deux ans en raison des créances dues à l’Exim Bank, une institution étatique chinoise.

Selon le cabinet américain China Africa Research Initiative (Cari), basé à Washington, la Chine a prêté à l’Afrique un total de 125 milliards de dollars entre 2000 et 2016.

Pour autant, le président sud-africain Cyril Ramaphosa a rejeté lundi à Pékin l’étiquette de « néo-colonialisme » à propos de l’aide chinoise à l’Afrique.

Avec AFP

AFP

AFP

L’Agence France-Presse (AFP) est une agence de presse mondiale fournissant une information rapide, vérifiée et complète en vidéo, texte, photo, multimédia et infographie sur les événements qui font l’actualité internationale. Des guerres et conflits à la politique, au sport, au spectacle jusqu’aux grands développements en matière de santé, de sciences ou de technologie.


Tags assigned to this article:
AfriqueChineForummilliards de dollarsXi Jinping

Related Articles

RDC : Amazone veut empêcher le recueillement de Koffi Olomidé au caveau de Papa Wemba

La guéguerre entre Koffi Olomidé et la famille de Papa Wemba ne finira pas de sitôt même après la disparition

Présidentielle au Gabon : 5 jours après le vote, les Gabonais sont toujours dans l’attente des résultats

Depuis la fin du scrutin du 27 aout 2016 jusqu’à nos jours, les gabonais du territoire national que la diaspora

Sommet de l’UA : Afrique – CPI, la rupture consommée ?

Le 25e sommet de l’Union africaine (UA) qui s’est ouvert dimanche à Johannesburg a une nouvelle fois illustré les relations

No comments

Write a comment
No Comments Yet! You can be first to comment this post!

Write a Comment

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*

Aller à la barre d’outils