Le président burkinabé, Roch Kaboré s’est entretenu au téléphone avec Blaise Compaoré en Côte d’Ivoire

Le président burkinabé, Roch Kaboré s’est entretenu au téléphone avec Blaise Compaoré en Côte d’Ivoire

Le président burkinabé, Roch Marc Christian Kaboré, a mis à profit son séjour à Yamoussoukro, en marge du 5è Traité d’amitié et de coopération (TAC 5) entre la Côte d’Ivoire et le Burkina Faso, pour reprendre langue avec son prédécesseur, Blaise Compaoré, en exil à Abidjan depuis sa chute en octobre 2014, suite à un mouvement populaire, a appris, APA, dimanche de sources proches de l’Exécutif burkinabé.
C’est au pied de la Basilique Notre Dame de la Paix à Yamoussoukro, la capitale politique et administrative ivoirienne où il est arrivé, jeudi, pour prendre part à la conférence au Sommet du TAC 5 que le président Roch Kaboré a  »appelé pour la première fois depuis sa chute le président Blaise Compaoré  », indique la source. L’entretien téléphonique emprunt de  »convivialité » a duré  »une quarantaine de minutes », précise la source qui a pu observer le visage  »radieux » de Roch Kaboré à la fin du coup de fil qu’il a passé à son ex-mentor en exil à Abidjan. A propos de la véracité de ce coup de fil, une source diplomatique ivoirienne interrogée par APA, a déclaré qu’elle est « possible », mais « ne peux pas en dire plus ».

Un entretien favorisé par le président ivoirien, Alassane Ouattara qui a dit à M. Kaboré de joindre Blaise Compaoré.  »Tu ne peux pas être en Côte d’Ivoire et ne pas appeler le grand-frère. Appelles-le », a-t-il demandé à son homologue burkinabé, rapporte la source. Aussitôt dit, aussitôt fait.

Ce n’est pas la première fois que les nouvelles autorités burkinabè renouent le fil du dialogue avec celui qui fut, pendant près de 30 ans, leur  »inspirateur », au sein du Congrès pour la Démocratie et le Progrès (CDP, ex-parti au pouvoir)avant de rompre les amarres en janvier 2015 pour créer le Mouvement du peuple pour le progrès (MPP, au pouvoir ).

Selon d’autres sources diplomatiques, Salif Diallo, le fidèle parmi les fidèles de M. Compaoré du temps de son règne, actuel No2 du MPP et actuel président de l’Assemblée nationale du Burkina Faso, a rendu visite, fin mai, au déchu président. Ce qu’a confirmé Achille Tapsoba, 1er Vice-président du CDP, dans une interview accordée, le 4 juin, au site burkinabé, RTB Multimédia.

A en croire ces sources, il n’est pas exclu que  »Roch Kaboré vienne en personne rencontrer Blaise de quelque manière que ce soit, dans les prochains jours. Soit discrètement soit à la faveur d’une escale officielle à Abidjan », assurent ces sources qui saluent  »la diplomatie secrète et efficace du président ivoirien » dont l’implication a permis de rapprocher les  »frères ennemis burkinabé ».

 


Tags assigned to this article:
Blaise CompaoréRoch Kaboré

2 comments

Write a comment
  1. JDM
    JDM 31 juillet, 2016, 19:16

    Lorsqu’on dit que tous sont le tabac de la même pipe, on nous prend pour des rigolos, qu’est ce qu’un président veut échanger avec un criminel? Et Ouattara le grand criminel n’est pas encore à la CPI ? Le monde est dirigé par un club de gangsters.

    Reply this comment
  2. kokouvi akalo
    kokouvi akalo 1 août, 2016, 08:06

    Les Burkinabès doivent vite ouvrir les yeux.sinon,tous les jours qui passent laissent pressentir que ce monsieur de kaboré est mis là pour flouer et dérouter les aspirations du peuple burkinabè.un nouveau soulèvement populaire peut régler bien vite son cas.

    Reply this comment

Write a Comment

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*

Aller à la barre d’outils