Le Pape François aux évêques du Congo: «Votre œuvre ne doit pas s’apparenter à l’action d’une ONG »

Le Pape François aux évêques du Congo: «Votre œuvre ne doit pas s’apparenter à l’action d’une ONG »

Le Pape et les éveques de la République du Congo

Le Pape et les éveques de la République du Congo

Le Pape François a rencontré lundi les neuf évêques catholiques du Congo au Vatican, dans le cadre de leur visite apostolique quinquennale à Rome. C’est la toute première fois que les Evêques des neuf diocèses du Congo composant la conférence des Evêques ont rencontré le souverain pontife.

Cette visite dite ad limina, est une sorte de passage en revue du fonctionnement des diocèses. Le Pape est revenu sur les forces et les faiblesses de l’Eglise catholique au Congo-Brazzaville. Pour le chef de l’Eglise catholique, la rencontre a pour but de conforter les Evêques dans leur service et en les ressourçant. C’est d’ailleurs pour cette raison qu’ils effectuent le pèlerinage sur le tombeau des Apôtres Pierre et Paul, qui ont témoigné de la foi au Christ jusqu’au sacrifice suprême du martyre.

«Je suis sensible au témoignage d’attachement au Successeur de Pierre, exprimé en votre nom, par Mgr Daniel Mizonzo, Président de votre Conférence. En l’en remerciant vivement ainsi que chacun d’entre vous, je voudrais vous manifester mes encouragements dans votre travail apostolique », a déclaré le Pape François.

Tout comme pour les autres évêques catholiques d’Afrique venus au Vatican ces  derniers jours, le pape François a souligné combien le continent était une terre de dynamisme dans l’évangélisation et de promesses dans la vocation.

«La récente création de trois nouveaux diocèses témoigne de la vitalité de l’Église catholique dans votre pays, ainsi que du zèle dont ses pasteurs font preuve dans l’œuvre de l’évangélisation», a-t-il relevé. Le Pape fait référence aux nouveaux diocèses d’Impfondo, de Gamboma et de Dolisie.

Le pape a appelé à l’exubérance soutenue des fidèles grâce au pastorat des Evêques qui doit aider leurs mouvements de spiritualité et d’apostolat à redécouvrir et à affermir leur vocation en vue du témoignage crédible des laïcs.

«Je rends grâce à Dieu pour les nombreuses vocations sacerdotales et religieuses qui fleurissent dans vos diocèses. Elles témoignent aussi de votre zèle apostolique, béni par le Seigneur (…). Cela n’en crée que davantage d’obligations pour vous les pasteurs auxquels ces vocations sont confiées, afin que dans une écoute personnalisée, vous accompagniez ceux qui se sentent appelés à servir le Seigneur dans sa vigne, selon des charismes variés. L’immense besoin pastoral de l’Église locale exige lui-même un discernement rigoureux, afin que le peuple de Dieu puisse compter sur des pasteurs zélés, qui édifient par leur témoignage de vie, notamment en ce qui concerne le célibat et l’esprit de pauvreté évangélique », a poursuivi le pape.

L’unité de tous les fidèles dans l’Eglise est exigée pour ne pas tomber dans la confusion des rôles ni sombrer dans la mendicité. «Certains diocèses éprouvent de grandes difficultés, en raison de l’insuffisance des ressources matérielles et financières locales disponibles. Je mesure l’ampleur des soucis et des préoccupations liées à une telle situation dans le cœur d’un pasteur. Voilà pourquoi, je vous encourage à engager résolument vos diocèses sur la voie de l’autonomie (…). Vous continuerez de veiller à ce que les aides économiques accordées à vos Églises particulières pour les soutenir dans leur mission spécifique, ne limitent pas votre liberté de pasteurs ni n’entravent la liberté de l’Église, qui devrait toujours avoir les coudées franches pour annoncer l’Évangile avec crédibilité», a déclaré le pape.

Par ailleurs, le Souverain pontife invite les évêques congolais à parler d’une seule voix pour une annonce crédible du message de Dieu.

«Vos efforts en vue d’une concertation toujours plus grande sont à poursuivre parce que l’unité dans la diversité est à la fois l’une des notes caractéristiques et l’une des exigences de l’Église, en tant que Corps du Christ. Non seulement cette cohésion vous permettra toujours de défendre le bien commun ainsi que le bien de l’Église devant toute instance,  mais elle favorisera aussi vos efforts pour affronter ensemble les nombreux défis pastoraux, dont la prolifération des sectes n’est pas le moindre », préconise l’homme de Dieu.

Le Pape François loue l’engagement social de l’Eglise catholique du Congo dans les domaines largement reconnus comme la santé, l’enseignement, l’éducation et la formation professionnelle. Toutefois, il recommande aux prélats de continuer à veiller à ce que la pastorale sociale se réalise toujours davantage dans l’esprit de l’Évangile et se perçoive toujours mieux comme une œuvre d’évangélisation, et non comme l’action d’une Organisation Non-Gouvernementale.

« A ce sujet, dans certains secteurs de la société, les blessures provoquées par la grave crise qui a affecté le Congo à la fin des années 1990 ont laissé de profondes cicatrices qui parfois ne sont pas encore complètement refermées. D’où la mission de réconcilier les cœurs, de rapprocher les communautés divisées et de construire une nouvelle fraternité ancrée sur le pardon et la solidarité. Vous pasteurs, continuez d’être des modèles et des prophètes en ce sens ! », a-t-il conclu.

Rappelons qu’avant les Evêques congolais d’autres Evêques africains dont ceux du Bénin du Kenya, du Tchad, du Cameroun, de la RDC et du Gabon avaient été reçus par le Pape.

© OEILDAFRIQUE


Tags assigned to this article:
CongoVatican

No comments

Write a comment
No Comments Yet! You can be first to comment this post!

Write a Comment

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*

Aller à la barre d’outils