Le ministre Congolais de la culture voudrait instituer des taxes pour les artistes musiciens

Le ministre Congolais de la culture voudrait instituer des taxes pour les artistes musiciens

Le ministre de la culture et des arts, Léonidas Carel Mottom Mamoni a, récemment promis instituer des taxes pour les orchestres, faisant comprendre qu’un orchestre est une entreprise comme toutes les autres.

 Cette promesse a été faite lors de la rencontre avec les promoteurs de musique et les différents artistes, notamment les musiciens, les cinéastes, les écrivains, les comédiens et les journalistes chroniqueurs congolais.

« Il est inadmissible que dans un pays, les taximens payent une taxe de roulage à 12.000 mille FCFA et que des orchestres qui reçoivent des cachets de 20 ou 25.000.000 millions de francs CFA ne paient aucune taxe à la république », a-t-il regretté.

Les artistes recevant le soutien de l’Etat doivent  en contrepartie accompagner la République c’est une question de bon sens.

Le ministre congolais de la culture a aussi promis, à cette même occasion, de ne pas abandonner les jeunes artistes congolais lors du Festival Panafricain de Musique (FESPAM). Les jeunes artistes qui souffrent et triment ne seront pas placés au bas de l’échelle.

Léonidas Carel Mottom Mamoni a  indiqué  que le prochain FESPAM ne sera plus seulement un moyen  de promotion ou d’enrichir les artistes qui viennent d’ailleurs.

Tous les artistes, quel que soit leur notoriété et empochant un cachet, devrait organiser une session de formation de 3 ou 4 jours en faveur des artistes congolais si cela est nécessaire. Il faut engager une dynamique de formation auprès de des artistes, parce que, a-t-il affirmé, nombreux ne réalisent pas la richesse et les éventuelles opportunités qu’ils peuvent avoir à l’issue de desdites formations.

Le ministre  de la culture a décrié la mauvaise manière des certains  chefs d’orchestres qui sont en même temps administrateur, comptable et qui ne possède aucun compte bancaire au nom du l’orchestre.

© Vox Congo



No comments

Write a comment
No Comments Yet! You can be first to comment this post!

Write a Comment

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*

Aller à la barre d’outils