Le Maroc disposé à moderniser le Centre hospitalier et universitaire (CHU) de Brazzaville

Le Centre hospitalier et universitaire (CHU) de Brazzaville ©DR

Dans le cadre d’un partenariat en matière de santé, signé entre le Congo et le Maroc, la mission médicale de l’hôpital international Cheikh Zaid (HUIZ) a exprimé, le 11 juillet à Brazzaville, après expertise, sa volonté d’implanter, dans trois ans, une unité de chirurgie cardio-vasculaire au plus grand établissement hospitalier du Congo.

« Cette mission est exactement le début d’exécution des dispositions qui sont consignées dans l’accord qui a été signé en présence de Sa Majesté le roi du Maroc et le président de la République du Congo », a rappelé le directeur général du Centre hospitalier et universitaire (CHU) de Brazzaville, Jérémie Mouyokani.

En effet, le directeur général du CHU a révélé que cette visite augure non seulement un nouveau processus sur la diversité de l’offre concernant notamment des soins et des prestations médicaux dans les domaines de la cancérologie, des pathologies cardiaques et vasculaires mais aussi celui des évacuations sanitaires des patients congolais vers le Maroc. Pour arriver à ce résultat, a-t-il dit, il y a tout un processus de travail qui comprend des formations, des activités sur place, l’accueil des praticiens congolais à Rabat et aussi bien des médecins que des infirmiers, des anesthésistes, etc.

« Pour notre part, cette mission s’est bien déroulée. Nous avons eu d’excellents échanges qui vont continuer et nous allons poursuivre nos travaux pour qu’à brève échéance, c’est-à-dire au cours du mois d’octobre, cette mission vienne effectivement réaliser des interventions de chirurgie cardiaque sur des sujets congolais », a poursuivi Jérémie Mouyokani.

Faisant le point sur les activités à réaliser, le Pr Cheikhaoui Younes a, quant à lui, souligné le bien-fondé de cet accord. « Effectivement, les évacuations font partie de ce protocole d’accord. Comme on l’a dit depuis notre arrivée, l’hôpital international Cheikh Zaid (HUIZ) est disposé à accueillir les patients dans les plus brefs délais, dans les meilleures conditions et offrir la qualité des soins la plus optimale possible. Nous avons, au niveau de l’hôpital, toutes les spécialités médico chirurgicales, notamment la neurologie, la neuro chirurgie et bien sûr, la spécialité que nous représentons spécifiquement ici, à savoir la cardiologie, la chirurgie cardio-vasculaire, etc. Tout est là pour que ce transfert se fasse dans les plus brefs délais ».

Guillaume Ondzé

Adiac-Congo

Adiac-Congo

L’Agence d’information d’Afrique Centrale


Tags assigned to this article:
BrazzavilleCHUCongoMaroc

Related Articles

Congo : deux autres trafiquants chinois mis aux arrêts, à Yengo

Le mois dernier, les éco-gardes du poste de contrôle de Yengo, à Mambili, situé dans le département de la Sangha,

Économie : où va l’argent de la diaspora africaine ?

D’année en année, la diaspora continue à accroître son importance et son poids sur les économies africaines. On estime à

Congo – Débat sur la constitution. Anatole Collinet Makosso:  » Je rétorque »

Se disant peiné par le procédé d’une « lettre ouverte », utilisé par Charles Zacharie Bowao, le 20 janvier, pour

No comments

Write a comment
No Comments Yet! You can be first to comment this post!

Write a Comment

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*

Aller à la barre d’outils