home Congo, Politique Le général Mokoko placé sous mandat de dépôt à la maison d’arrêt de Brazzaville

Le général Mokoko placé sous mandat de dépôt à la maison d’arrêt de Brazzaville

Jean-Marie Michel Mokoko
Le général Jean-Marie Michel Mokoko, ancien chef d’état-major des forces armées congolaises

Ancien conseiller du président Denis Sassou Nguesso chargé des questions de paix et de sécurité, le général Jean Marie Michel Mokoko a démissionné de son poste en février pour se présenter à la présidentielle du 20 mars dernier.

Arrivé 3e du scrutin, il a contesté les résultats qui ont consacré la réélection de Denis Sassou Nguesso. Il était depuis assigné à résidence. Le général Mokoko avait été convoqué par la direction générale de la surveillance du territoire (DGST) en pleine campagne présidentielle, suite à la diffusion d’une vidéo tournée en 2007.

Le général Jean-Marie Michel Mokoko, candidat malheureux à la présidentielle du 20 mars au Congo remportée par le président Denis Sassou Nguesso, a été inculpé pour « atteinte à la sûreté intérieure de l’État », a-t-on appris jeudi auprès de son avocat.

« Le général Mokoko a été présenté au procureur de la République qui, suivant réquisitoire introductif, a ouvert une information devant le cabinet du doyen des juges d’instruction pour deux chefs d’inculpation : atteinte à la sûreté intérieure de l’État et détention illégale d’armes et munitions de guerre », a déclaré à l’AFP Me Yvon Éric Ibouanga.

« Il est en détention préventive à la maison d’arrêt de Brazzaville au moment où nous parlons », a-t-il ajouté.

(Plus d’informations dans les minutes à venir)

TAGS:
Photo du profil de Ici Brazza

Ici Brazza

L'actualité congolaise est une affaire personnel. Mais je ne peux m'empêcher de la partager avec vous.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Aller à la barre d’outils