Le franc CFA est géré sans l’intervention de la France, selon une responsable de la BCEAO

Franc CFA

©DR

Conseillère en communication du Gouverneur de la Banque centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO), Mme Danielle Benoist a déclaré, mardi, au cours d’une conférence de presse à Lomé, la capitale togolaise, que le franc CFA était une monnaie enviée par le monde.

« Le franc CFA est une monnaie d’économie solide, qui assume parfaitement les fonctions qu’une monnaie doit assurer, en particulier, la réserve des valeurs, mais aussi la stabilité des prix, qui assure un niveau d’épargne consistant et d’investissement et donc la croissance économique”, a notamment indiqué la Mme Benoist.

Pour étayer ses propos, elle a mis en exergue les résultats atteints au niveau de la Zone CFA, notamment “un taux de croissance de 6 pc depuis 4 à 5 ans, un niveau d’inflation à moins de 2 pc, un déficit budgétaire réduit, un niveau de chômage réduit avec un niveau de bien-être élevé”.

Voulant couper court à toute polémique, elle a avancé sur un ton catégorique : “c’est une monnaie gérée entièrement par les Africains. Les gens pensent que la France a un droit de veto sur le fonctionnement de la Banque centrale et de la politique monétaire. En réalité, c’est faux. C’est une monnaie qui est gérée entièrement par la Banque centrale sans l’intervention de quiconque, ni de la France, ni des pouvoirs public et des organismes. La Banque centrale est autonome dans la gestion de cette monnaie”.

Répondant directement aux détracteurs du franc CFA, elle a déclaré : “dire aujourd’hui que le franc CFA est source de sous-développement, nous pensons que ce n’est pas vrai. Aujourd’hui, plusieurs personnes parlent du franc CFA sans savoir exactement son mécanisme à la Banque centrale. C’est des personnes qui sont contre le franc CFA. Notre monnaie n’est pas figée et nous sommes ouverts aux réformes”..

A propos des réserves de changes, qui font aussi l’objet de polémique, Mme Danielle Benoist a estimé que ceux qui critiquent méconnaissent totalement les règles de fonctionnement de la Banque centrale.

On ne pourra pas indéfiniment créer de la monnaie avec la même quantité de réserves de changes. Le compte d’opération que nous avons au niveau de la banque, c’est un compte d’opération qui enregistre les 50 pc de nos réserves de changes et ces 50 pc sont utilisés par la Banque centrale pour effectuer les paiements extérieurs. Le solde que nous avons dans ce compte n’est pas un stock, mais un flux. Puisque à tout moment la Banque centrale a la latitude d’utiliser ses réserves de changes pour faire des payements. Ces réserves d’échanges appartiennent à la banque centrale”, a-t-elle expliqué.

© Infosplusgabon 

Ici Brazza

Ici Brazza

L'actualité congolaise est une affaire personnel. Mais je ne peux m'empêcher de la partager avec vous.


Tags assigned to this article:
BCEAOFranc CFAFrance

Related Articles

[VIDÉO] Pointe-Noire : Malgré l’installation de 1375 tables, le marché du kilomètre 8 reste désert

Situé dans le troisième arrondissement de Pointe-Noire, le marché du Kilomètre huit(KM8)  est quasiment inoccupé.  La population voit du jour

Congo – Makabana: les autorités ordonnent l’ouverture forcée des boutiques

Le secrétaire générale de la sous-préfecture de Makabana, Yves Tsiba a ordonné l’ouverture forcée de toutes les boutiques maintenues fermées

Congo – Pointe-Noire : la réalisation de la Zone économique spéciale se concrétise

Martin Parfait Aimé Coussoud-Mavoungou, ministre des Affaires foncières et du Domaine public, et Alain Akouala Atipault, ministre des Zones économiques

No comments

Write a comment
No Comments Yet! You can be first to comment this post!

Write a Comment

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*

Aller à la barre d’outils