Le Congo veut séduire les investisseurs

Le Congo veut séduire les investisseurs

Prés de 800 chefs d’entreprises de divers horizons, prennent part au Forum ‘’Investir au Congo Brazzaville’’, (ICB 2015) dont le coup d’envoi a été donné ce jeudi par le président congolais Denis Sassou N’Guesso.

Prés de 800 chefs d’entreprises de divers horizons, prennent part au Forum ‘’Investir au Congo Brazzaville’’, (ICB 2015) dont le coup d’envoi a été donné ce jeudi par le président congolais Denis Sassou N’Guesso.

Prés de 800 chefs d’entreprises de divers horizons, prennent part au Forum ‘’Investir au Congo Brazzaville’’, (ICB 2015) dont le coup d’envoi a été donné ce jeudi par le président congolais Denis Sassou N’Guesso.

Durant trois jours, exposants, experts, investisseurs et décideurs vont discuter du potentiel, de l’industrialisation, de la diversification et de la modernisation de l’économie du Congo, durement touchée par la chute du cours du baril du pétrole.

Ils auront ainsi à discuter des possibilités d’investir dans près 197 projets qui couvrent divers domaines d’activités dont l’agriculture, l’agro-industrie, la forêt et l’industrie du bois,

Les mines, les hydrocarbures, les bâtiments et travaux publics et la construction, le tourisme et l’hôtellerie sont aussi ciblés

Les participants auront à plancher sur des thèmes comme : « les investissements au cœur de l’émergence du Congo », « le Congo, porte d’entrée sur l’Afrique Centrale », « les Mines et hydrocarbures ».

Ouvrant les travaux de ce forum Denis Sassou N’Guesso à peint le tableau des potentialités que regorge son pays.

Le Congo, a-t-il, dispose de 12 millions d’hectares de terres cultivables dont 3% seulement sont mis en valeur.

Il dispose aussi d’un secteur de la pêche maritime dynamique dont le potentiel est évalué à 70, voire 100 mille tonnes

Le pays affiche également de 22 millions d’hectares de forêts dont 15 millions sont commercialement
productifs.

« La chute des cours du pétrole a sonné comme un rappel », a souligné le président Denis Sassou Nguesso, incitant à une diversification de l’économie du pays

Le Secrétaire général de la CEEAC (Communauté économique des Etats de l’Afrique Centrale),M. Ahmad ALLAM-Mi,a loué le bien-fondé de la tenue de ce forum pour le développement de l’Afrique centrale

« Depuis le début des années 2000 avec les projets de développement mis en place au Congo, le pays affiche des performances économiques encourageantes avec une croissance située autour de 6% », a –t-il dit

Par l’APA


Tags assigned to this article:
CongoéconomieICB2015

No comments

Write a comment
No Comments Yet! You can be first to comment this post!

Write a Comment

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*

Aller à la barre d’outils