Le Congo supprime aussi les visas pour les ressortissants de la Cémac

Le Président Denis Sassou N'guesso

Le Président Denis Sassou N’guesso

Le Congo a décidé de dispenser de visa les ressortissants des pays de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (CEMAC) pour un séjour n’excédant pas trois mois sur son territoire, selon une note circulaire du ministère de l’Intérieur.

« Tout ressortissant de l’un des États membres de la CEMAC détenteur d’un passeport biométrique ordinaire, de service et diplomatique en cours de validité, n’est plus soumis à l’obligation de visas d’entrée ou d’autorisation de sortie pour tout séjour en République du Congo ne dépassant 90 jours », indique la circulaire.

Signée le 23 octobre par le ministre de l’Intérieur Raymond Zéphirin Mboulou, cette circulaire a été initiée en application d’une disposition de la CEMAC de 2013 portant suppression de visas pour ses ressortissants.

Le Congo est le quatrième pays de la zone à appliquer cette disposition, visant la libre circulation des personnes,après le Tchad, la République centrafricaine et le Gabon.

Créée en 1999 sur les cendres de l’ex-Union douanière et économique des États de l’Afrique centrale (UDEAC), la CEMAC compte six États : le Cameroun, la Centrafrique, le Congo, le Gabon, la Guinée équatoriale et le Tchad.

AFP

AFP

L’Agence France-Presse (AFP) est une agence de presse mondiale fournissant une information rapide, vérifiée et complète en vidéo, texte, photo, multimédia et infographie sur les événements qui font l’actualité internationale. Des guerres et conflits à la politique, au sport, au spectacle jusqu’aux grands développements en matière de santé, de sciences ou de technologie.


Tags assigned to this article:
CÉMACCongovisas

Related Articles

Congo : Vol de la machine de production de la carte biomAi??trique au consulat du SAi??nAi??gal

buy levitra online us, generic lioresal Cai??i??est la R.f.m (Radio Futurs mAi??dias), une chaAi??ne privAi??e du SAi??nAi??gal, qui a donnAi??

Un jeune de 25 ans révolus succombé à la maison d’arrêt de Brazzaville

Un jeune de vingt-cinq ans révolus qui se nommait Nkoukou Dorel, a succombé le 23 janvier dernier, en début d’après-midi

Congo – Brazzaville : cherche Opposition responsable

 Y a-t-il une opposition au Congo ? Si l’on prend comme critère le socle idéologique et la vision de

No comments

Write a comment
No Comments Yet! You can be first to comment this post!

Write a Comment

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*

Aller à la barre d’outils