Le Congo signe un accord sur l’aménagement du territoire avec la Banque mondiale et WRI

Le Congo signe un accord sur l’aménagement du territoire avec la Banque mondiale et WRI

La République du Congo a signé, le 24 juin 2015 à Brazzaville, avec la Banque mondiale (BM) et World Ressources Institue (WRI), un accord lié au Projet d’appui à l’élaboration des textes d’application de la loi d’orientation pour l’aménagement et le développement du territoire. Le document a été signé du côté congolais par le ministre à la Présidence de la République, chargé à l’Aménagement du territoire et de la Délégation générale aux grands travaux, Jean Jacques Bouya ; et du côté de la NM et WRI par Matthew Steil, le directeur Afrique Centrale Initiative Forestière de WRI.

L’accord porte précisément sur la formation des cadres congolais dans les domaines de la cartographie et la collecte des données, l’analyse et la diffusion sur l’atlas des informations sur l’aménagement du territoire par le biais de l’Atlas de l’aménagement du territoire.

Au titre de cet accord, la BM et WRI apportent au Congo un appui technique pour l’élaboration des textes d’application de la loi d’orientation, promulguée le 10 octobre 2014 par le Chef de l’Etat, laquelle loi a permis au Congo de se doter des principaux axes d’une nouvelle stratégie de mise en valeur de l’espace national. La BM et WRI apportent également un appui dans l’élaboration des documents de l’aménagement du territoire. Il s’agit d’un appui logistique et de l’expertise.

Pour sa part, le gouvernement congolais accordera à ses partenaires des meilleures conditions de travail, notamment de l’espace, des documents pour leur permettre de comprendre les politiques sectorielles. C’est après avoir été imprégnées de cette situation que la BM et WRI pourront apporter leur appui dans l’élaboration des documents.

Selon le directeur général de l’aménagement du territoire, Antoine Ngoma, la politique d’aménagement du territoire vise à créer une harmonie dans le fonctionnement de l’administration congolaise ; faire que les lois votées soient accompagnées des textes d’application ; que chaque département ministériel puisse produire des schémas sectoriels de ses domaines pour permettre à l’aménagement du territoire de faire son travail. Car, «si le travail n’est pas fait au niveau sectoriel, l’aménagement du territoire ne peut rien réaliser», a dit M. Ngoma.

L’accord signé fait suite à l’atelier de validation d’une feuille de route en vue de renforcer l’aménagement du territoire au Congo, organisé du 23 au 24 juin dans la capitale. Après l’atelier organisé en mars dernier, ayant permis de mettre en place un groupe de promoteurs (champions) pour renforcer la planification stratégique du développement et l’aménagement du territoire en République du Congo et identifier les principales tendances d’utilisation des terres et mettre en évidence les défis majeurs de la planification, l’atelier du 23 au 24 juin avait pour objectifs d’élaborer une feuille de route pour le renforcement de l’aménagement du territoire en République du Congo : il s’agit de l’élaboration des documents d’aménagement du territoire tels que déclinés à l’article 41 de la loi d’orientation.

Selon le directeur de cabinet du chargé à l’Aménagement du territoire et de la Délégation générale aux grands travaux, Dieudonné Bantsimba, «l’enjeu se place à travers l’appropriation de la loi à chaque échelon de la sphère publique et entrepreneuriale». Il s’agit d’un long processus d’intériorisation des fondements du devenir de la configuration urbaine et villageoise, ainsi que des zones de production où sont identifiées les potentialités économiques, a-t-il ajouté.

«Ce texte législatif renferme des prescriptions devant guider les interventions publiques et privées sur l’ensemble du territoire. On y trouve aussi des choix essentiels pour la structuration harmonieuse des espaces départementaux. Cette loi donne les indications à partir desquelles vont être conçus les documents de base ainsi que les directives en vue d’une meilleure planification des opérations multisectorielles d’aménagement de toutes les portions du territoire», a insisté M. Bantsimba.

© Congo-site



No comments

Write a comment
No Comments Yet! You can be first to comment this post!

Write a Comment

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*

Aller à la barre d’outils