Le Congo et le Vatican signent un accord-cadre de renforcement de la coopération bilatérale

Le Congo et le Vatican signent un accord-cadre de renforcement de la coopération bilatérale

Le gouvernement congolais et l’Etat de la cité du Vatican ont procédé, vendredi à Brazzaville à la signature de l’accord-cadre de coopération destiné à maintenir et à renforcer les relations diplomatiques entre les deux Etats.

Cet accord a été paraphé respectivement par le secrétaire d’Etat du Vatican, le cardinal Pietro Parolin et le Premier ministre congolais, Clément Mouamba, en présence du chef de l’Etat congolais, Dénis Sassou Nguesso, à l’issue d’une audience qu’il a accordée à l’envoyé du Saint-Siège.

Plusieurs domaines d’activités entre autres, les domaines diplomatique, politique, socio-économique, scientifique, socioculturel, sanitaire et éducatif, sont couverts par cet accord-cadre qui est l’aboutissement d’un long processus de négociations et de préparation entre les deux parties, enclenché depuis 2003.

« La signature de l’accord-cadre entre le Congo et le Vatican va démontrer que nous sommes prêts à continuer la collaboration pour permettre aux populations de bénéficier des avantages spirituels et matériels », a indiqué le représentant du Pape François à l’issue de la signature.

« Je voudrai souligner aussi que l’accord n’est pas seulement un bénéfice de l’Eglise catholique, mais un bénéfice de toute la population et également de différentes confessions religieuses », a-t-il fait savoir, avant de souligner que cet accord offre un cadre juridique qui va permettre désormais d’encadrer les activités de l’Eglise catholique au Congo.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

« On a un cadre juridique dans lequel on peut développer mieux et d’une façon plus fructueuse, les initiatives et les activités. Je pense que c’est cela le point le plus important de cet accord cadre », a estimé l’envoyé du Vatican qui est en séjour de travail depuis mercredi dans le cadre de la célébration du 40ème anniversaire de l’établissement des relations diplomatiques entre le Congo et son pays.

Dans une allocution prononcée à cette occasion, le Premier ministre Mouamba, a pour sa part, loué les succès obtenus par le biais de la coopération entre les deux États et salué l’action et les réalisations de l’Église catholique au Congo au cours de ces 40 dernières années.

« C’est ici l’occasion de nous réjouir de la célébration du 40ème anniversaire de l’établissement des relations diplomatiques entre les deux Etats, des succès obtenus et de l’action de l’Eglise catholique, à travers ses organisations qui œuvrent dans les secteurs de l’éducation, de la formation, de la santé et de l’aide humanitaire », a déclaré M. Mouamba.

« Ce précieux instrument juridique est aussi l’expression de la volonté personnelle du président congolais d’asseoir les relations entre nos deux États sur des bases plus solides et plus confiantes », a-t-il par ailleurs ajouté, précisant que la signature de l’accord-cadre entre son pays et le Saint-Siège, vient combler le vide juridique qui a limité d’une certaine manière l’action de l’Eglise catholique et le plein épanouissement de cette coopération bilatérale.

La signature de cet accord rentre dans le cadre de la célébration du 40ème anniversaire de l’établissement des relations diplomatiques entre le Congo et le Vatican, établies le 31 janvier 1977 grâce aux négociations engagées une année plutôt par les dirigeants des deux États. F

Avec Xinhua


No comments

Write a comment
No Comments Yet! You can be first to comment this post!

Write a Comment

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*

Aller à la barre d’outils