Le Congo et la Chine signent des accords dans plusieurs domaines

Le Congo et la Chine signent des accords dans plusieurs domaines

A l’occasion de la visite de travail du vice-ministre chinois du Commerce, Qian Keming, le Congo et la Chine ont conclu le 20 mai à Brazzaville cinq accords de coopération après une longue séance de travail entre les deux parties.

Il s’agit de l’accord de coopération économique et technique relatif à l’octroi d’un don de 100.000.000 de Yuan ; de l’acte de remise et de réception de l’aide en espèce pour la lutte contre la variole du singe pour un montant de 700.000 dollars US soit 420.000.000 FCFA remis à la ministre de la Santé, Jacqueline Lydia Mikolo.

Noter aussi des accords relatifs : au passage de la télévision analogue au numérique ; à la 3e phase de la couverture nationale en télécommunication, et de la lettre à échanger concernant l’hôpital général de Loandjili à Pointe-Noire.

Ces différents accords ont été signés en présence des ministres concernés, notamment, celui de l’Aménagement du territoire et des Grands travaux, Jean-Jacques Bouya ; des Finances, du budget et du portefeuille public, Calixte Ganongo ; des Transports, de l’aviation civile et de la marine marchande, Gilbert Mokoki ; des Zones économiques spéciales, Alain Akouala Atipault ; de la Santé et de la population, Jacqueline Lydia Mikolo, sous la supervision du ministre des Affaires étrangères, de la coopération et des Congolais de l’étranger, Jean-Claude Gakosso.

Peu avant la signature desdits accords, les deux délégations ont eu une séance de travail de plus de deux heures axée sur la coopération sino-congolaise vieille de plus d’une cinquantaine d’années.

« Le peuple congolais garde en mémoire le fait marquant qu’a constitué la visite au Congo du président chinois, Xi Jinping. Une visite effectuée aussitôt après son élection à la tête de la République populaire de Chine et qui a donné une forte impulsion à nos relations. Cette visite historique est la toute première d’un chef d’Etat chinois au Congo. Elle a ouvert la voie aux visites officielles successives du président Denis Sassou N’Guesso en Chine en 2014, à l’occasion de la célébration du cinquantième anniversaire de l’établissement des relations diplomatiques entre nos deux pays, mais aussi en juillet 2016, à la suite de sa propre réélection à la présidence de la République du Congo », a rappelé le ministre congolais des Affaires étrangères.

« Notre démarche vise à baliser le chemin qui nous conduira aux travaux de la dixième session de la commission mixte de coopération sino-congolaise dont nous souhaitons la tenue l’année prochaine soit quatre ans après la neuvième session tenue en Chine. Ce sera aussi la dernière année de la mise en œuvre du plan d’action de Johannesburg et de la tenue de la 7e conférence du forum de coopération Chine-Afrique », a précisé Jean-Claude Gakosso.

En effet, le Congo et la Chine entretiennent d’excellentes relations marquées par le soutien réciproque au sein des organisations internationales et l’échange de visites de haut niveau. La Chine soutient l’Afrique dans ses efforts de développement à travers le Forum de coopération sino-africaine qui a été mis en place en 1998. Le dernier sommet de ce forum s’est tenu en décembre dernier à Johannesburg en Afrique du Sud.

Avant son retour en Chine ce lundi 22 mai, le vice-ministre chinois du Commerce a rencontré de hautes autorités du pays dont le président de la République et le Premier ministre. Il a également procédé à la pose de la première pierre du siège du parlement et à la visite des différents sites historiques du pays.

Yvette Reine Nzaba


Tags assigned to this article:
ChineCongo

No comments

Write a comment
No Comments Yet! You can be first to comment this post!

Write a Comment

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*

Aller à la barre d’outils