Le chinois, le français, le swahili et le portugais, bientôt obligatoires dans des écoles zimbabwéennes

Le chinois, le français, le swahili et le portugais, bientôt obligatoires dans des écoles zimbabwéennes

Robert Mugabe| Ph Reuters

Robert Mugabe| Ph Reuters

Chinois, français, swahili et portugais: le Zimbabwe prévoit de rendre obligatoire l’apprentissage à l’école de ces quatre langues étrangères très utiles pour faire des affaires et communiquer en Afrique, un projet dénoncé comme « illusoire » par certains enseignants.

Le changement n’attend plus qu’un feu vert du Conseil des ministres. Les élèves du public auront aussi l’agriculture comme nouvelle matière au programme, selon le projet.

« Avons-nous assez de professeurs pour enseigner toutes ces langues? D’où va venir l’argent alors que le gouvernement a déjà du mal à payer les professeurs des matières déjà au programme? », a réagi David Dzatsunga, responsable de l’association des enseignants d’université (COLAZ).

Le Zimbabwe compte trois langues officielles, le shona, le ndebele et l’anglais, toutes traditionnellement utilisées pour la vie économique et administrative, en plus de treize langues véhiculaires minoritaires.

Par Lefigaro


Tags assigned to this article:
Zimbabwe

1 comment

Write a comment
  1. JON RAHAINGO
    JON RAHAINGO 13 mai, 2015, 10:28

    Mugabe divague. c est pas étonnant de sa part. C’est pas la pré

    miere qu il fait des déclaration fafanronnante.

    Reply this comment

Write a Comment

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*

Aller à la barre d’outils