home Art & Culture, International, RD Congo Le chanteur congolais Koffi Olomidé: « Les scènes françaises ne me manquent pas »

Le chanteur congolais Koffi Olomidé: « Les scènes françaises ne me manquent pas »

De passage éclair à Brazzaville, l’artiste musicien Koffi Olomidé, a accordé une interview exclusive aux Dépêches, dans laquelle, il parle de son nouvel album « Nyacatance » et de son bal de vacance (concert) à Brazzaville.

Dépêches de Brazzaville : Qu’est ce qui explique votre venue à Brazzaville ?

Koffi Olomidé (KO) : L’arrivée des CD de mon single « Nyacatance » à Brazzaville. Il s’agit d’un single de 10 titres. Je précise qu’ils seront en vente chez Souvenir de Paris au rond-point de la Coupole.

DB:Ilyaàpeuprèstroisans,vous an- nonciez « 13ème Apôtre », comme votre album ultime. Où en êtes-vous ?

KO. 13ème Apôtre c’est mon dernier album. « Nyacatance » n’est pas un album, mais plutôt un single. Donc ce n’est pas la même chose.

DB. Un single c’est juste une chanson, un maxi c’est deux, trois voire quatre chan- sons ; vous jouez alors un jeu de mots ?

KO. Si vous voulez ! Je sais qu’un single c’est un support d’une chanson à l’occa- sion de… A l’époque, nous faisions des chansons pour les brasseries et avec ça, il y avait toujours trois, quatre chansons dans le même single. De toutes les fa- çons ça change quoi ? Ce que vous sa- vez, ce n’est pas ce que moi je sais.

DB : Quel est son contenu ?

KO : C’est la musique du Tchatcho chantée par Koffi Olomidé, Cyndi le Cœur, les musiciens du Quartier Latin. Tous les textes m’appartiennent. Il y a 10 titres avec des thèmes différents. Vous avez des titres comme Ecolière, Halidore, Lettre D, deux génériques dont Nyacatance, Papa n’avait pas d’ap- pareil (un hommage à mon père qui est mort le 30 avril 2017), …

DB. Avez-vous prévu un concert à Brazzaville ?

KO. Oui, nous organiserons un bal de vacances le 13 août 2017 à Brazzaville, avec « Danse ya ba boss ». Ce concert est signé Koffi central.

DB. Ce label est-il toujours opérationnel ?

KO. Oui. Les huit premiers artistes du label feront leur sortie bientôt. Ils sont bourrés de talents. C’est un label ou- vert à tous. Les artistes musiciens du Congo Brazzaville peuvent y adhérer. En créant « Koffi central », je souhaitais aider les jeunes talents parce que j’avais observé que le monde du Show business de nos pays bat de l’aile de- puis plusieurs années.
manquent pas. Les gens ne veulent pas imaginer, ils ne rêvent que les salles d’Olympia, Zénith, Bercy que j’ai déjà fait. Ils pensent que la vie ne s’arrête qu’à ça. J’attends plutôt que les gens
bien. Quant à ma venue au Fespam, jusque-là, je n’ai encore reçu aucune invitation officielle.

LIRE LA SUITE SUR Les Dépêches de Brazzaville

TAGS:
Photo du profil de Adiac-Congo

Adiac-Congo

L’Agence d’information d’Afrique Centrale

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Aller à la barre d’outils