home International Le Camerounais Issa Hayatou, vice-président de la Fifa, nommé membre honoraire du CIO

Le Camerounais Issa Hayatou, vice-président de la Fifa, nommé membre honoraire du CIO

Le Camerounais Issa Hayatou, vice-président de la Fifa et président de la Confédération africaine de football (CAF), a été fait dimanche membre honoraire du Comité international olympique (CIO) dont il est membre depuis 2001.

M. Hayatou, dont le mandat au CIO arrivait à expiration, est devenu membre honoraire lors de la 129e session de l’instance qui s’est achevée dimanche à Rio, avant la cérémonie de clôture des jeux Olympiques.

Les membres honoraires n’ont pas le droit de vote au CIO, ce droit étant réservé à la centaine de membres actifs.

Le Camerounais, âgé de 70 ans, a assuré l’intérim à la présidence de la Fifa après la suspension du président déchu Joseph Blatter.

Blâme du CIO

Il avait reçu un blâme du CIO en décembre 2011, après avoir été mis en cause dans une affaire de corruption en lien avec l’ancienne agence de marketing de la Fifa International Sport and Leisure (ISL).

Le président du CIO Thomas Bach a salué « le rôle joué par M. Hayatou dans le développement du football en Afrique. Il a été un partenaire efficace pour le CIO ».

La session du CIO a également voté en faveur de l’entrée à la commission des athlètes de la cycliste Néo-Zélandaise Sarah Walker, médaillée d’argent en BMX à Londres en 2012.

Arrivée en 5e position lors du vote des athlètes effectué pendant les JO de Rio, Sarah Walker rejoint quatre autres nouveaux membres dont l’ex-perchiste russe Yelena Isinbayeva, exclue des JO-2016 dans le cadre des révélations sur le dopage d’Etat en Russie.

AFP

TAGS:
Photo du profil de AFP

AFP

L’Agence France-Presse (AFP) est une agence de presse mondiale fournissant une information rapide, vérifiée et complète en vidéo, texte, photo, multimédia et infographie sur les événements qui font l’actualité internationale. Des guerres et conflits à la politique, au sport, au spectacle jusqu’aux grands développements en matière de santé, de sciences ou de technologie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Aller à la barre d’outils