Connect with us

Hi, what are you looking for?

Ici Brazza
[GARD align=« center"]

International

L’ancien joueur de Manchester United Dwight Yorke interdit d’entrée aux Etats-unis

L’ancien attaquant trinidadien de Manchester United Dwight Yorke s’est vu refuser l’accès aux Etats-Unis pour avoir disputé un match en Iran en 2015, a-t-il expliqué samedi dans la presse britannique, se plaignant d’avoir été « traité comme un criminel ».

« Je ne pouvais pas croire ce qu’il se passait. Je ne compte plus le nombre de fois où je suis allé aux États-Unis. J’adore ce pays, mais pourtant je me suis senti traité comme un criminel », a expliqué le joueur retraité de 45 ans.

Au départ de Doha où il travaillait pour la chaîne BeIN Sports, Yorke n’a pas pu embarquer vendredi pour le vol à destination de Miami, d’où il devait prendre un autre avion pour se rendre chez lui, aux Caraïbes.

La raison: sa présence à Téhéran, la capitale iranienne, en 2015 pour disputer un match de charité. L’Iran, comme six autres pays à majorité musulmane, se trouve dans le collimateur du président Donald Trump, qui a signé un décret en janvier interdisant pour trois mois l’accès au territoire américain de ses ressortissants.

« J’avais acheté mon billet, je m’étais enregistré, j’étais sur le point d’embarquer quand deux agents m’ont arrêté. Je me suis dit: +Mais qu’est-ce qu’il se passe?+ Ils m’ont expliqué qu’il y avait un problème avec mon visa parce que j’avais un tampon iranien sur mon passeport. J’étais allé en Iran pour jouer un match des légendes à l’inauguration d’un nouveau stade, je n’y ai même pas passé la nuit », a décrit le vainqueur de la Ligue des champions 1999.

« Les agents m’ont expliqué que si j’embarquais, ils me renverraient au Qatar à mon arrivée aux États-Unis. J’ai essayé de leur expliquer que je n’habitais même pas au Qatar, que j’essayais de rentrer chez moi aux Caraïbes », a développé Yorke.

Le président Donald Trump a signé un décret controversé pour interdire temporairement l’entrée aux Etats-unis aux ressortissants d’Irak, d’Iran, de Libye, de Somalie, de Syrie, du Yemen et du Soudan. Le 3 février, un juge fédéral a émis une injonction temporaire bloquant son application sur l’ensemble du territoire américain, suspension ensuite confirmée le 10 par la cour d’appel de San Francisco.

Par l’AFP

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A LIRE SUR ICI BRAZZA

Pointe Noire

Cet incident s’est produit dans la soirée du samedi 11 avril, sur le tarmac de l’aéroport international de Pointe-Noire. Cet Airbus A330 d’Air France...

Congo

  Le général de division Guy Blanchard Okoî, chef d’état-major général des forces armées congolaises (FAC) a instruit et ordonné tout le commandement de...

Pointe Noire

Un Chinois a été surpris sur une route du centre-ville de Pointe-Noire le matin du mercredi 18 mars 2020, par le mauvais comportement de...

International

Des secteurs essentiels comme celui de l’agriculture souffrent du manque de main-d’oeuvre qui menace les récoltes. Un décret va permettre la régularisation d’environ 200.000...

Copyright © 2020 ICI BRAZZA. Edité par Kair Group.

Aller à la barre d’outils