home Afrique, International, Les voisins, RD Congo La star congolaise de la rumba, Koffi Olomidé traite le reggaeman ivoirien Alpha Blondy de « drogué »

La star congolaise de la rumba, Koffi Olomidé traite le reggaeman ivoirien Alpha Blondy de « drogué »

Dans une vidéo circulant sur les réseaux sociaux, on peut facilement entendre l’artiste chanteur congolais Koffi Olomide traiter son collègue ivoirien Alpha Blondy de fumeur de chanvre et alcoolique.

Papa Wemba dans une des ses chansons avait chanté que la prison secoue les nerfs. Depuis sa sortie de prison, Koffi Olomide semble avoir les nerfs bien secoués au point de manquer de diplomatie envers ses collègues chanteurs.

Suite aux événements malheureux en cours en RDC, l’artiste chanteur Koffi Olomide a été reproché par ses compatriotes d’Europe sur son mutisme et collusion avec le pouvoir de Joseph Kabila. Selon ce qu’on peut deviner de la réponse du Grand Mopao, son interlocuteur au bout du téléphone lui aurait suggéré de prendre exemple sur Alpha Blondy et Youssou Ndour qui dénoncent souvent les inégalités et injustices dans leurs pays respectifs.

Des reproches visiblement qui n’ont pas plu au roi du Tchatcho qui a eu des mots très durs à l’égard de son interlocuteur. Épargnant son ami Youssou Ndour, Koffi Olomide d’un ton hors du commun a douté des capacités artistiques d’Alpha Blondy « Arrêtez de me comparer à un fumeur de chanvre dont la seule chanson reste ‘sweet-sweet Fanta Diallo’. En dehors de ça, ce drogué n’a rien fait pour son pays. Demandez à Alpha Blondy qui suis-je et il vous répondra. Ce rastaman a profité d’une période où il n’avait pas de concurrent valable en Côte d’Ivoire. Moi, je suis Koffi Olomide ».

L’artiste Koffi Olomide toujours sous les nerfs a reproché à son interlocuteur de vouloir obliger tout le monde à faire de la politique dans l’opposition. « Dites-moi si les Meiway et Dj Arafat ont ils déjà dénoncé les abus du pouvoir en Côte d’Ivoire ?», a renchéri le grand Mopao avant de traiter les Congolais de la diaspora de mener une vie misérable dans les HLM et appartements squattés.

« Venez ici mener la lutte avec les Congolais qui souffrent au lieu de parler à 8000 km. Je suis Koffi Olomide et je vis ici à Kinshasa beaucoup mieux que vous là bas en Europe ».

L’artiste a promis se rendre en France avant le mois de décembre et rappelé que les Congolais sont les plus majoritaires entre les prisonniers africains en Belgique et France. « A cause de toi, j’ai pété les plombs ce matin », a t-il conclu avant de raccrocher.

Avec LC

2 thoughts on “La star congolaise de la rumba, Koffi Olomidé traite le reggaeman ivoirien Alpha Blondy de « drogué »

  1. Après avoir frappé ta danseuse, c’est à tes collègues tu l’attaques maintenant ? Mais saches que tu n’arrive pas à la cheville d’Alpha Blondy. Et arrête de péter les plombs, sinon les plombs vont finir par te péter un jour!

  2. Il a raison de péter les plomb ce petit misogyne doublé de petite frappe. Des milliers de compatriotes dont il soutient les tortionnaires (Sassou, Kabila) sont en train de tomber comme des mouches dans les rues de Kinshasa. Ca, ça ne lui fait pas péter la durite. Il pète un câble juste parce qu’on a critiqué son maigre niveau de conscience politique. Il se fiche de la gueule des Congolais de la diaspora. Ok. A-t-il déjà été en exil ? Non. Il devrait y réfléchir car bientôt ce sera son tour, quand ses patrons Kabila et Sassou vont mordre la poussière. Où ira-t-il ? En Corée du Nord ? Au Kenya ? Avec sa musique à trois accords, il veut se comparer au géant du reggae africain Alpha Blondy ! Quel toupet ! Vivement qu’il vienne en décembre à Paris, il apprendra à conjuguer le verbe « mutakariser » avec ses vieux amis les Combattants. Minable personnage va !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Aller à la barre d’outils