home Brazzaville, Congo La société hollandaise « Damen » veut contribuer au développement de la pêche au Congo

La société hollandaise « Damen » veut contribuer au développement de la pêche au Congo

Image d’archive
Image d’archive

La société hollandaise Damen va construire des bateaux professionnels de pêche à fond plat au bénéficie des pêcheurs congolais. L’objectif est d’accroître l’offre de poissons au Congo et contribuer à la sécurité alimentaire.

Le projet est bien avancé. Il a été présenté, le 12 février à Brazzaville, au ministre de la pêche et de l’aquaculture, Bernard Tchibambéléla, par le représentant du président directeur général de la société Damen, Erick Van Der Vorm.

«Avec le responsable de Damen, première société mondiale qui fabrique toute sorte de bateaux, nous avons déjà conclu un accord avec le ministre des finances pour la construction des bateaux à fond plat. Ces bateaux vont servir dans le fleuve Congo et dans les rivières Alima, Léfini, le Niari, Likouala, Likouala-Mossaka et bien d’autres rivières, afin d’accroître l’offre en poisson », a appuyé le ministre Tchibambéléla.

«Nous allons, hormis les bateaux de pêche, construire quelques vedettes qui vont assurer la sécurité sur le fleuve Congo du nord au sud», a souligné Erick Van Der Vorm.

Après, le ministre de la Pêche et de l’aquaculture s’est entretenu avec Pêche et de l’aquaculture s’est entretenu avec le représentant de l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation (FAO) au Congo, Dieudonné Koguiyagda, qui était accompagné d’une délégation du FIDA (Fonds international pour le développement de l’agriculture).

L’entretien a porté essentiellement sur a mise en œuvre, à court terme, du plan de développement de la pêche continentale et de l’aquaculture au Congo, inscrit dans les priorités de l’année 2015.

Ce programme qui vise le développement de la pêche et de la pisciculture, sera mise en œuvre pour un premier temps dans les départements de la Cuvette, la Cuvette-Ouest, la Sangha et la Likouala. Environ 5000 pêcheurs et 500 pisciculteurs organisés dans des associations professionnelles bénéficieront de ce programme dont l’objectif final est d’assurer la sécurité alimentaire et rentabilité les activités de pêche et de pisciculture. «Nous nous sommes retrouvés aujourd’hui pour parler d’un projet commun mais aussi pour mieux affiner et maintenir le contact dans la phase finale de formulation de ce programme de développement de la pêche», a conclu Dieudonné Koguiyagda.

© Congo-site

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Aller à la barre d’outils