La signature de la mairie de Brazzaville se dégrade après des banques congolaises

la mairie de Brazzaville

La mairie de Brazzaville

Plusieurs banques se plaignent de l’attitude désinvolte et archaïque de la mairie de Brazzaville. Qui a décidé de payer un mois de salaire sur 5 à ses travailleurs, sans passer par les banques, auprès desquelles certains titulaires de compte, cadres et agents de la mairie, sont redevables des échéances de crédits non remboursés.

Comme pour contourner les retenues qui devaient y être opérées par les créanciers conformément au tableau d’amortissement du prêt contracté, le maire de Brazzaville a donc décidé de leur payer cet arriéré de salaire à la main, selon l’expression usitée à Brazzaville pour parler de paiement en espèces sonnantes et trébuchantes .

N’aurait -il pas été judicieux, pour la mairie, d’engager des négociations avec les différentes banques pour reéchelonner le remboursement des dettes contractées par son personnel ainsi que sa propre dette?

AN

Ici Brazza

Ici Brazza

L'actualité congolaise est une affaire personnel. Mais je ne peux m'empêcher de la partager avec vous.


Tags assigned to this article:
banques congolaisesmairie de Brazzaville

Related Articles

Navigation: “Kota Perkasa”, l’un des plus gros porte-conteneurs, accueilli par Congo Terminal

Une première dans la navigation maritime en Afrique centrale. Le “Kota Perkasa”, l’un des plus gros porte-conteneurs, a été accueilli

Caves et Vip de fortune, un danger public pour les Brazzavillois

Les autorités administratives et municipales de Brazzaville assistent passivement, depuis un certain temps, à l’ouverture des caves et VIP de

Congo : Une Commission dénonce la mauvaise gestion des fonds publics destinés au paiement des bourses des étudiants

La Commission nationale de lutte contre la corruption, la fraude et la concussion a dénoncé, dans un rapport d’enquête rendu

No comments

Write a comment
No Comments Yet! You can be first to comment this post!

Write a Comment

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*

Aller à la barre d’outils