La période de fermeture de chasse est loin d’être respectée au Congo

La période de fermeture de chasse est loin d’être respectée au Congo

Image d’archive

Image d’archive

Dans certains départements, la chasse en période prohibée bat son plein. En procédant au contrôle des bagages, les agents de la gendarmerie aéroportuaire et ceux du P.a.l.f (Projet d’appui à l’application de la loi sur la faune) ont saisi une cargaison de viande chasse, du 27 au 31 décembre 2014, à l’aéroport international Maya-Maya, de Brazzaville, à l’arrivée des vols en provenance d’Impfondo, chef-lieu du département de la Likouala, et de Ouesso, «capitale» de la Sangha.

Il s’agit de six crocodiles vivants, la viande de porc-épic et singe fumée, des céphalophes, un pangolin, trois civettes et bien d’autres espèces animales protégées.

Tout se passe comme si les agents des eaux et forêts des aéroports d’Impfondo et de Ouesso ferment les yeux dans le contrôle des bagages.

Les espèces animales saisies ont été, d’abord, confisquées, ensuite, brûlées comme le recommande la loi portant protection de la faune.

Par contre, les acquéreurs, appréhendés, ont été relâchés, alors que des procédures judiciaires devaient être ouvertes contre eux.

LASEMAINEAFRICAINE


Tags assigned to this article:
Congo

No comments

Write a comment
No Comments Yet! You can be first to comment this post!

Write a Comment

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*

Aller à la barre d’outils