La hausse des prix du baril de pétrole ne profite pas encore au Congo, selon le Premier ministre

pétrole

Une plateforme offshore d’exploitation de pétrole. © Getty Images/HeliRy

Le Congo ne tire pas encore les bénéfices de la remontée du prix du baril de pétrole à cause des charges à rembourser à ses créanciers, a rapporté samedi la radio nationale qui cite le Premier ministre, Clément Mouamba. 

Notre source précise que le Pm a tenu ces propos vendredi dernier à Brazzaville au cours de la séance des questions d’actualité à l’Assemblée avec les députés qui voulaient des éclaircissements sur la persistance de la crise financière dans le pays, malgré la remontée des prix du baril du pétrole sur le marché international.

« Malgré la remontée des prix du baril du pétrole, le pays n’en tire pas encore les bénéfices à cause du remboursement de ses créances », a dit le chef du gouvernement congolais.

La persistance de la crise financière qui gangrène la société congolaise depuis 2014, suite à la baisse des prix du baril de pétrole, principale ressource du pays, a pour conséquence plusieurs mois de salaires impayés dans plusieurs secteurs sociaux, créant ainsi un malaise chez les travailleurs.

Par exemple, la Caisse de retraités de la fonction publique accumule un peu plus de 12 mois d’impayés, faisant que près de 20 000 fonctionnaires admis à la retraite attendent leur prise en charge par cette structure depuis 2015.

Cette situation tend à se généraliser dans presque toutes les sphères actives de la société congolaise tant du privé que du public.

A l’université Marien Ngouabi de Brazzaville, les travailleurs n’ont pas perçu leur salaire depuis 9 mois. Au Centre hospitalier et universitaire de Brazzaville (CHU-B) et d’autres structures sanitaires les arriérés de salaires vont de 5 à 10 mois.

La société congolaise d’épargne du Congo, une structure qui relève du ministère des Postes et Télécommunication les travailleurs totalisent 10 mois de salaires impayés.

Le Premier ministre congolais, Clément Mouamba s’est montré optimiste quand à la fin de cette situation de crise en rassurant les députés de la signature imminente d’un accord financier avec le Fonds monétaire international (FMI) au regard des reformes entreprises par le gouvernement au sujet de la bonne gouvernance.

Avec APA

Ici Brazza

Ici Brazza

L'actualité congolaise est une affaire personnel. Mais je ne peux m'empêcher de la partager avec vous.


Tags assigned to this article:
barilCongopétrole

Related Articles

Congo : des médias reçoivent le soutien du ministre Thierry Moungalla

Le ministre de la Communication et des Médias, Porte-parole du gouvernement, Thierry Lézin Moungala,  a échangé du 9 au 10

Les Zones économiques spéciales au Congo : Du rêve à la réalité

La République du Congo s’est dotée le 24 avril 2017 de la loi régissant les zones économiques spéciales. Une étape

La presse congolaise connait des difficultés de tous ordres selon M. Mackiza

Le président de l’Observatoire Congolais des Médias (OCM), M. Bernard Mackiza, a dressé le 5 septembre dernier à Brazzaville, un

No comments

Write a comment
No Comments Yet! You can be first to comment this post!

Write a Comment

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*

Aller à la barre d’outils