La fille aînée d’Ali Bongo Ondimba se voit-elle présidente du Gabon ?

La fille aînée d’Ali Bongo Ondimba se voit-elle présidente du Gabon ?

Contrairement à ce que nous avons écrit ci-dessous, Malika Dossou Bongo Ondimba n’a pas annoncé penser à la présidentielle 2023 au Gabon. La publication Facebook que nous avons relayée a en réalité été produite par un faux compte, comme nous l’a signalé la présidence gabonaise.

« Il a été alimenté de publications positives pour faire plus vraisemblable », explique la présidence. Celle-ci affirme en outre s’atteler régulièrement à la suppression de tels comptes frauduleux sur les réseaux sociaux. Malika Dossou Bongo Ondimba, si elle est bien présente sur Facebook, ne dispose que d’un profil privé. Nous présentons nos excuses à l’intéressée.

La fille aînée d’Ali Bongo Ondimba a publié samedi 18 juin un post Facebook dans lequel elle écrit : « Je suis maire depuis deux ans déjà et je ne compte pas m’arrêter (…) car j’ai des ambitions énormes pour le Gabon », écrit-elle. Et d’ajouter : « Pourquoi pas une femme présidente de la République du Gabon en 2022 ? Tout sera possible. »

Notons que la présidentielle gabonaise devrait plutôt avoir lieu en 2023, puisque le mandat présidentiel est un septennat et que le prochain scrutin a lieu en août.

Connue pour avoir relancé le concours de Miss Gabon, fondatrice de « Défis de femmes », qui vient en aide aux mères et aux familles en difficulté, elle est, depuis les municipales de 2013, maire adjoint du deuxième arrondissement de commune d’Akanda pour le Parti démocratique gabonais (PDG, au pouvoir).

Issue du mariage, au début des années 1980, d’Ali Bongo Ondimba avec la Franco-Gabonaise Annick Aubierge Lafitte Mouvagha, Malika Dossou Bongo Ondimba a été scolarisée aux États-Unis, à Los Angeles, puis en France, où elle a étudié les relations internationales à l’université de La Sorbonne à Paris. Elle a ensuite intégré l’Unesco puis l’ONU, à Genève avant de rentrer au Gabon en 2009. D’un naturel discret, elle a épousé un an plus tard Steve Dossou, le fils de Samuel Dossou, patron de Petrolin Group et ex-conseiller spécial d’Omar Bongo Ondimba.

© JA



No comments

Write a comment
No Comments Yet! You can be first to comment this post!

Write a Comment

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*

Aller à la barre d’outils