Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
post
Filtrer par catégorie
À la une
Afrique
Angola
Art & Culture
Brazzaville
Cameroun
Can 2015
Can 2017
Centrafrique
Congo
Économie
Gabon
International
Les régions
Les voisins
Pointe Noire
Politique
RD Congo
Sport

La chute constatée du prix du baril de pétrole a contraint le gouvernement à revoir le budget 2015

Share on facebook
Share on twitter
Share on whatsapp

[GARD align=”center”]

Image d’archive|Les députés en plénière
Image d’archive|Les députés en plénière

La chute constatée du prix du baril de pétrole a contraint le gouvernement à revoir le budget 2015. Arrêtée lors du dernier Conseil des ministres, la loi des finances 2015 rectificative a été soumises au Parlement en vue d’un correctif budgétaire. Elle sera examinée au cours de la session extraordinaire ouverte le 12 juin à Brazzaville. « Cette baisse drastique amenuise considérablement les recettes des pays producteurs de pétrole. Notre pays, le Congo, n’est pas épargné…Le budget demeure un instrument indispensable pour un pays », a déclaré le président du Sénat, André Obami Itou. 

La même affaire sera en examen à l’Assemblée nationale. « Le parlement est appelé à veiller à ce que l’application des politiques publiques reflètent les besoins du peuple. Le bon dialogue entre l’exécutif et législatif conditionne la bonne exécution du budget dans l’intérêt du peuple », a décalré Justin Koumba.  Les parlementaires ont deux semaines pour adopter la nouvelle loi ds finances ainsi que l’autre affaire soumise à leur sagacité : le projet de loi portant création de la Caisse d’assurance.

©Adiac-Congo

Laissez un commentaire