home Brazzaville La chute constatée du prix du baril de pétrole a contraint le gouvernement à revoir le budget 2015

La chute constatée du prix du baril de pétrole a contraint le gouvernement à revoir le budget 2015

Image d’archive|Les députés en plénière
Image d’archive|Les députés en plénière

La chute constatée du prix du baril de pétrole a contraint le gouvernement à revoir le budget 2015. Arrêtée lors du dernier Conseil des ministres, la loi des finances 2015 rectificative a été soumises au Parlement en vue d’un correctif budgétaire. Elle sera examinée au cours de la session extraordinaire ouverte le 12 juin à Brazzaville. « Cette baisse drastique amenuise considérablement les recettes des pays producteurs de pétrole. Notre pays, le Congo, n’est pas épargné…Le budget demeure un instrument indispensable pour un pays », a déclaré le président du Sénat, André Obami Itou. 

La même affaire sera en examen à l’Assemblée nationale. « Le parlement est appelé à veiller à ce que l’application des politiques publiques reflètent les besoins du peuple. Le bon dialogue entre l’exécutif et législatif conditionne la bonne exécution du budget dans l’intérêt du peuple », a décalré Justin Koumba.  Les parlementaires ont deux semaines pour adopter la nouvelle loi ds finances ainsi que l’autre affaire soumise à leur sagacité : le projet de loi portant création de la Caisse d’assurance.

©Adiac-Congo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Aller à la barre d’outils