La CEMAC veut imposer dans un ‘’meilleur délai’’ le passeport communautaire

 

passeport congolais (Congo Brazzaville)

© ICIBrazza

Le 31è sommet extraordinaire des chefs d’Etat et de gouvernements de la communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (CEMAC), tenu ce mardi à N’Djaména, a demandé à tous les pays membres qui ne disposent pas encore du passeport CEMAC de s’y conformer dans un ‘’meilleur délai’’.

Le sommet a aussi décidé de la suppression du visa pour les ressortissants de la CEMAC et l’instauration des postes aux frontières pour faciliter l’entrée aux ressortissants des pays membres.

Les ministres en charge des transports des Etats membres sont interpellés à aider les compagnies aériennes pour leur redécollage.

Une décision a été prise pour le rapatriement des fonds issus de l’exportation.

La recommandation qui a suscité le plus d’applaudissements des participants est celle relative à la relance de la consommation des produits issus de la sous région.

En effet, selon un expert tchadien, les chefs d’Etat de la CEMAC souhaitent que, le commerce de la zone soit ‘’fort’’en facilitant l’implantation des opérateurs économiques de part et d’autre.

Selon cet expert, la conférence des chefs d’Etat a estimé que, si le Tchad dispose des produits nécessaires à l’exportation, elle doit d’abord, privilégier, le marché de la sous région CEMAC et, ceci est valable à tous les six pays membres de l’organisation (Cameroun, Congo Brazzaville, Gabon, Guinée Equatoriale, RCA et Tchad).

Le sommet de N’Djaména a consacré l’installation de la nouvelle équipe de la commission de la CEMAC.

Le président sortant de la commission, le Congolais Pierre Moussa a passé la main au Gabonais, Daniel Ouna Onda.

 

La vice-présidence de la commission est confiée à la tchadienne Fatimé Harane Acyl.

Plus de six tchadiens ont été désignés à divers postes au sein de la commission et des institutions spécialisées de la CEMAC.

Présidant la cérémonie de clôture, le chef de l’Etat tchadien, Idriss Déby Itno, déclare que, sans nul doute, «nous avons franchi un nouveau palier dans le processus de consolidation de notre organisation commune»

Deby a ajouté que les ‘’pertinentes’’ décisions formulées permettront de renforcer l’intégration sous régionale et d’assurer l’efficience des actions de la CEMAC.

«L’alternative aux équations multiples qui se pose à la CEMAC réside dans notre capacité à donner une nouvelle impulsion à notre organisation. La viabilité de la CEMAC passe forcement par la réalisation de nos grands projets et programmes d’intégration en vue d’assurer la coprospérité aux peuples de nos différents pays», déclare le chef de l’Etat tchadien, Idriss Déby, président exercice de la CEMAC.

Avec l’APA

 

Ici Brazza

Ici Brazza

L'actualité congolaise est une affaire personnel. Mais je ne peux m'empêcher de la partager avec vous.


Tags assigned to this article:
CÉMACpasseportSommet

Related Articles

Congo – Législatives 2017: polémique sur l’origine des fonds de campagne du PCT

Le Parti congolais du travail (PCT, au pouvoir) est incontestablement la formation qui a aligné plus de candidats aux législatives

Présidentielle au Congo: pas de «pays mort», mais liberté de culte garantie

Ces dernières années, les Congolais étaient habitués à la «ville morte», avec interdiction de circuler entre villes, villages, quartiers, etc.,

Turquie : Un pays qui veut adhérer à l’UE « ne peut pas » rétablir la peine de mort

Un pays souhaitant adhérer à l’Union européenne « ne peut pas » rétablir la peine de mort, comme l’a envisagé le président

No comments

Write a comment
No Comments Yet! You can be first to comment this post!

Write a Comment

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*

Aller à la barre d’outils