Kinshasa: la Garde républicaine déloge une dizaine de familles à Ngaliema

Kinshasa: la Garde républicaine déloge une dizaine de familles à Ngaliema

Image d’archive

Image d’archive

Une dizaine de familles déguerpis de leurs parcelles par des militaires de la Garde républicaine (GR) ont manifesté samedi 27 décembre devant la commune de Ngaliema à Kinshasa. Ces familles habitent la localité Booto au quartier Mfinda situé entre le camp militaire Tchatchi et le camp des médecins de Mimosa dans la commune de Ngaliema. 

C’est dans l’ancienne poudrière du camp Tchatchi que ces familles habitent, l’avenue Escorte les sépare du camp militaire. Depuis deux jours, les militaires de la Garde républicaine ont délogé de force les propriétaires des parcelles pour les occuper. Ces militaires disent agir ce «sur ordre de la hiérarchie» militaire.

Une victime, qui déclare avoir même obtenu légalement le certificat d’enregistrement du cadastre pour sa parcelle, regrette

«J’habite ce quartier-là, actuellement ça fait plus  de 20 ans. J’ai acheté la parcelle depuis 1993. [Après avoir obtenu] les fiches parcellaires, j’ai construit [ma maison]. Aujourd’hui, j’ai un certificat d’enregistrement qu’on m’a  donné en bonne et due forme. Il y a un militaire de GR qui est venu chez moi… Ils ont déjà occupé cinq parcelles

La bourgmestre de la commune de Ngaliema a reçu ces familles qui manifestaient devant son bureau. Elle les a appelées au calme, tout en leur promettant de faire rapport au gouvernement provincial  de Kinshasa pour une solution urgente à cette situation.

Mais entre-temps, les propriétaires de ces parcelles occupées, selon des infirmations parvenues à Radio Okapi, passeraient nuit à la belle étoile.

Par Radiookapi


Tags assigned to this article:
Kinshasa

No comments

Write a comment
No Comments Yet! You can be first to comment this post!

Write a Comment

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*

Aller à la barre d’outils