Kinshasa-Brazzaville : le projet de construction d’un pont route-rail relancé

Kinshasa-Brazzaville : le projet de construction d’un pont route-rail relancé

Le projet de construction d’un pont entre Kinshasa et Brazzaville, les deux capitales les plus rapprochées du monde datant de huit ans déjà, prend de plus en plus forme. 

Projet de longue date initié depuis 2009, la construction d’un pont à jeter sur le fleuve Congo censé relier les deux capitales les plus rapprochées du monde (Kinshasa et Brazzaville) n’est plus une simple vue de l’esprit. Les derniers développements relatifs à ce dossier incitent à l’optimisme quant à sa matérialisation. En effet, c’est à la faveur d’une réunion d’experts de la Communauté économique des États d’Afrique centrale que ledit projet a été relancé, à en croire des sources. Pour l’heure, il est question de boucler le budget y afférent, surtout que les deux pays ont opté pour un mode de financement et de gestion de type partenariat public-privé.

Des sources proches de la Banque africaine de développement (BAD) qui assure le financement, il appert que le budget de ce pont route-rail – y compris dans les postes de contrôle unique frontalier -, est évalué à environ 400 millions d’euros. À en croire la secrétaire générale adjointe de l’Organisation sous-régionale chargée du département de l’intégration, la BAD va débloquer 250 millions d’euros pour le financement de ce projet, soit la moitié des 400 millions d’euros estimés pour cet ouvrage. Quant aux deux Congo, ils auront à mettre 110 millions d’euros dans le projet, quitte à trouver les 40 millions restants auprès d’autres bailleurs.

D’après la même source, les travaux de construction du pont pourraient commencer fin 2017 ou début 2018. L’objectif de cet ouvrage, apprend-on, est de relier plusieurs pays d’Afrique centrale en garantissant la mobilité des véhicules et trains entre Kinshasa et Brazzaville, avec extension sur d’autres capitales africaines. La réalisation de ce pont pourrait, une fois de plus, activer un autre projet aussi important du prolongement du chemin de fer de Brazzaville jusqu’à Pointe. Dans le cas de la RDC, le projet pourrait relancer la construction dans l’intérieur du pays d’un chemin de fer de Kinshasa à Ilebo, dans l’ex-Kasaï occidental.

Alain Diasso


Tags assigned to this article:
BrazzavilleKinshasa

No comments

Write a comment
No Comments Yet! You can be first to comment this post!

Write a Comment

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*

Aller à la barre d’outils