JO-2016 : les Diables rouges football dames tombent devant des Equato-guinéennes plus fortes

JO-2016 : les Diables rouges football dames tombent devant des Equato-guinéennes plus fortes

lLes Diables rouges football

Les Diables rouges football

L’équipe féminine des Diables rouges football n’a pas tenu le choc face au Nzalang national  de la Guinée Equatoriale pour sa rentrée en compétition le samedi 23 mai  au stade de Kinkala (département du Pool) lors de la manche aller  du deuxième tour des éliminatoires des Jeux Olympiques.

Les Diables rouges ont été sévèrement battues  sur un score  de 3-0. Le coup est dur pour Joseph Mpenaya et sa troupe qui ont presque déjà dit adieu aux Jeux Olympiques de Rio de 2016.  Les Congolaises ont payé le prix  du manque de  compétitions dans les jambes qui durait depuis sept longues années.  Dès le coup d’envoi de la rencontre, ces Diables rouges ont montré leurs limites. Impressionnées par la puissance athlétique de l’adversaire, les Congolaises abusaient  de longs ballons à chaque fois quand les Equato-Guinéennes se projetaient vers l’avant.  Elles n’ont résisté que pendant les cinq premières minutes avant de prendre l’eau de tout bord  dans les quinze  minutes suivantes.

Jumaria Barbosa de Santana   refroidissait les Diables rouges d’une frappe enroulée  à l’entrée de la surface à la 6e minute. La détente peu académique de la gardienne Ornella Batangouna n’était pas suffisante pour enrayer le danger.  Jade Boho Sayo,  n’a fait qu’amplifier la défaite des Congolaises en réalisant un doublé. La capitaine  du Nzalang national prend les commandes des opérations à la 10eminute en marquant dans les mêmes conditions que sa coéquipière Barbosa.

Elle scelle le sort de la rencontre à la 19e minute en profitant d’une mauvaise lecture du jeu de la gardienne congolaise, laquelle est restée sur sa ligne pendant une balle  de contre. Pour arrêter l’hémorragie, Joseph Mpenaya, le sélectionneur de l’équipe dame du Congo  prend à la 20e minute  la décision courageuse de sortir la gardienne pour remplacer  Ngamakita dans les buts. Il a eu tort de titulariser la première gardienne sur la base de ce qu’elle était avant.  Cette gardienne symbolisait à elle seule, le manque de sérieux dont a fait montre le staff technique au moment  de la sélection. Sa titularisation confirmerait les rumeurs qui circulaient  dans le stade, selon lesquelles, des joueuses plus fraîches et plus en forme  seraient  écartées de la sélection au profit de celles  qui seraient vers la fin  de leur carrière.

Ngamakita dont les témoignages plaidaient en sa faveur l’a en  partie prouvé sur le terrain. Elle   a joué plus de 70 minutes y compris le temps additionnel contre 20 pour la première  et a réussi  à stabiliser sa défense par sa bonne lecture de jeu. Elle a été mise à rude épreuve à la 43e minute sur un coup franc qui ricoche sur le poteau avant de gagner son face – face avec l’une des joueuses de la Guinée Equatoriale montée aux avant postes.

La prestation des  Congolaises à la reprise ne va pas consoler  le maigre public du stade de Kinkala.  Elles ont  réussi à presser les Equato-Guinéennes  sans pourtant marquer le but qui pourrait compter pour l’honneur. Elga Nellia Makélé Mbombi a touché les bois sur  une frappe lointaine à la 57e minute. Vanella Loufoua (58e) et Paulmiche Mahoungou (dans les dix dernières minutes)  ont fait de mauvais choix  lorsqu’elles se présentaient seules devant la gardienne. La seule frappe cadrée des Congolaises était l’œuvre de Frangelle Estelle Kokolo à la 84e minute.

A  travers cette défaite, les dirigeants du football national peuvent déjà  mesurer le chemin qui reste encore à parcourir à cette équipe féminine avant d’espérer livrer une prestation de qualité lors des Jeux africains de Brazzaville 2015  même si  elle pourrait être renforcée. La satisfaction de tous était de voir ses filles rechausser encore leur bottines après de longues années. Il ne reste plus qu’à la Fécofoot d’organiser des compétitions dignes de nom (championnat, coupe du Congo)  pour les filles  en vue de redorer le blason des Diables rouges.

© Adiac-Congo


Tags assigned to this article:
Diables RougesFootJO-2016

No comments

Write a comment
No Comments Yet! You can be first to comment this post!

Write a Comment

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*

Aller à la barre d’outils