home International Italie : Un togolais se livre à la police pour être expulsé et on le chasse

Italie : Un togolais se livre à la police pour être expulsé et on le chasse

La police italienne évacue un migrant à Vintimille, à la frontière franco-italienne, le 16 juin 2015 |AFP
La police italienne évacue un migrant à Vintimille, à la frontière franco-italienne, le 16 juin 2015 |AFP

Il était arrivé en Italie depuis la Libye encouragé par un ami après avoir payé plus de 1500 euros à la mafia.

 Etudiant à Tunis en Tunisie, Koffi Paul avait succombé aux appels incessants d’un ami depuis la Lybie sur une chance de gagner enfin l’Europe. Il avait quitté précipitamment la Tunisie sans avertir sa famille depuis Lomé et rejoint illégalement la Lybie et finalement les côtes italiennes à travers ses navires de la mort.

Un voyage que Koffi jure de ne plus refaire même si l’Afrique était en feu. Une triste expérience pour ce jeune togolais de 23 ans, brillant étudiant en communication dans une université de Tunis dont les parents depuis Lomé supportaient les études. « J’ai vu des gens mourir, et quand je réalise que l’Europe n’est pas le paradis, j’ai mal au cœur pour eux…sacrifier sa vie pour cette vie de misère en Italie en valait la peine ! »

Interné dans un centre d’accueil avant de se retrouver dans la rue, Koffi n’a pas voulu trop réfléchir et décider de rentrer en Tunisie poursuivre ses études. Pour lui, errer dans les rues d’Italie était une perte de temps. « Des africains vivent comme des animaux dans la rue comme si nous manquons de logement en Afrique, la peau noire n’a aucune valeur dans ce pays où à simple on est catalogué par les autochtones »

Dépourvu de moyens et gêné de recourir à sa famille, Koffi s’est rendu aux services d’immigration de l’aéroport de Rome pour demander à être reconduit aux frontières, plus précisément en Tunisie. «  T’es venu par la mer et tu veux repartir par les airs ? Vous les noirs, vous aimez trop la facilité…vas rejoindre tes frères dans la rue et laisse nous tranquille ! » Lui a dit répondu le chef des services d’immigration de l’aéroport de Rome. Koffi a vraiment le cul entre deux chaises s’il faut faire référence à une chanson du groupe congolais Bisso na Bisso.

(Lolakayacongo)

TAGS:
Photo du profil de Ici Brazza

Ici Brazza

L'actualité congolaise est une affaire personnel. Mais je ne peux m'empêcher de la partager avec vous.

13 thoughts on “Italie : Un togolais se livre à la police pour être expulsé et on le chasse

  1. Malheureusement, beaucoup en Afrique ne sont pas au courant de cette réalité en Europe. Quand je vois que beaucoup dépensent des milliers d’Euros pour arriver en Europe alors qu’ils auraient pu utiliser ça pour entreprendre sur place dans leur pays respectif, ça me pourfend le coeur. La lutte contre l’immigration doit certes passer par la lutte contre la pauvreté, la stabilité socio-politique et un immense combat contre la prévarication de la vie en Afrique mais à mon humble avis, cela doit passer aussi par les médias. J’en veux aux médias de ne pas abattre un travail de fond sur la question. Au lieu de passer leur temps à montrer les filles en bikini sur les plages méditéraniennes,les routes rectilignes, les grands magasin de shoping, etc. , toutes des images qui ne font qu’inciter les jeunes africains à quitter le continent face aux mauvaises conditions de vie, on gagnerais à rompre le myhte de l’Europe. Diffuser des documentaires sur les conditions de vie des Africains en Europe et même des Européens eux-mêmes. Je vous remercie!

  2. vraiment les africains nous mettent la honte et pourtant qu en afrique tout est ordre m aventurier dans un pays sans soutien vaut mieux mourir dans mon enfer

  3. c est vraiment ecouerant de voir cela,en Afrique on a tout mais pensons que l Europe est une fin en soi,c est une panacee,..investissons nos petits sous la au bled et nous n aurons jamais l idee de traverser les eaux meurtrieres de la mediterannee

    1. C’est une tres bonne idee d’investir au bled. Seulement, kan des salauds corrompus viennent vous raquetter et tuer votre business, ca devient autre chose

  4. En realite ns les africaine on refliche mm pas avnt de reagi ske o paravnt les europenne ns amene en force pr aller etre leure esclave et mtn sa vrmnt devenu le contre mtn c ns mm ki gaspie de l’argent de l’energy ou plutot de la vie ts sa c pr conpuise rejoindre facilemnt etre leure esclave a nouveaux o lieu de se rappelle du passe kil ns a torture pr conpuise se faire travaille pr kn puise vivre en paix on prefere aller les rejoidre c dur c vre ken ns alont change pr kn c croi a la vie sen l’aide de klk un

  5. bisso na bisso ne sied a la tragedie de ce povre ami sans cervelle ! on lui paie des etudes et le voila en Italie pfff bisso na bisso en lingala = entre nous

  6. Arrêtons d’accuser tout le temps les autres, de rejeter la responsabilité sur les autres. Est ce que chez nous en Afrique tu peux aller demander aux autorités de te faire repartir dans ton pays ??? que c’est eux qui t’ont d’abord demandé de venir ? Et quand par exemple un gabonais prend la décision de venir au Congo ou vice versa, est ce aux autorités de lui trouver une maison, ou des moyens de subsistance ??? Il sait comment il est venu, il n’a qu’à repartir de la même manière. Vous nous faites honte. c’est vous qui pleurez pour aller chez eux et vous passez votre temps à vous plaindre. On brandi l’argument que c’est eux qui pillent nos richesses. C’est eux aussi qui cassent nos boutiques, pillent nos maisons, détournent les biens de l’état au détriment du plus grand nombre ? Vraiment c’est trop bête quoi une telle irresponsabilité de notre part

  7. Je suis blanc italien je travaille avec et pour les migrants surtout africains. Je suis d’accord avec Rimpa et Roland. Le vrai problème est qu’on vous montre l’Europe comme un paradis mais la réalité est bien différente, Oui c’est vrais notre niveau de vie est meilleur parfois a celui de la plupart des africains mais a quel prix? On a ici en Italie un taux de chomage élevé, la politique fait très peu pour l’integration des migrants, on leur donne a manger et dormir dans les centres d’accueil et de l’argent pour les petites choses mais seulement pour quelques mois et après on les laisse dans les rues et chaque jour il y a des centaines qui arrivent surtout par bateau ou pour dire mieux des pirogues de la Libye. L’argent que l’Europe dépense pour le migrants serait mieux l’investir en Afrique mais une classe politique corrompue et soumise souvent aux ex colonisateurs empéche un vrai développement africain. C’est a vous mes frères africains construire votre continent et du travaille pour tous et empécher ces voyages meurtriers de l’Afrique a l’Europe où les seuls qui s’enrichissent sont les passeurs et la police libyenne.

  8. Le plus dur à avaler, c’est surement ces « parigo » et « mbengetaire » qui viennent pendant les periodes hivernales nous en mettre plein la vue. et nous font croire qu’on peut devenir millionaire en Europe… C’est triste mais la plupart ont recours à des arnaques et subterfuges de toutes sortes pour obtenir cet argent. Les vrais travailleurs ne s’exhibent pas. Ils restent conscients des « fruits de leur sueur »…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Aller à la barre d’outils