Italie : un ado de 16 ans fait condamner sa mère qui postait des photos de lui sur Facebook

Illustration Facebook — FRANCK LODI/SIPA

C’est une décision de justice qui, sans nul doute, devrait faire réfléchir les parents. En Italie, un adolescent de 16 ans a fait appel à la justice contre sa mère, qui postait de nombreuses photos de lui sur les réseaux sociaux. Elle a désormais l’interdiction de publier des clichés de son fils, sous peine d’écoper d’une amende de 10.000 euros. 

C’est une drôle et finalement peu courante affaire qui agite les réseaux sociaux italiens. Une mère de famille a récemment été condamnée par un tribunal civil de Rome à la demande de son fils, un adolescent de 16 ans. Celui-ci avait saisi la justice, ne supportant plus que sa mère publie sans son consentement de nombreuses photos de lui et des commentaires sur sa vie sur Facebook. 

Le tribunal a donné raison à l’enfant en ordonnant à la mère de famille de retirer tous les clichés postés d’ici le 1er février prochain, rapporte La Stampa. Elle aura par ailleurs l’interdiction d’en poster de nouveaux, sous peine de devoir verser 10.000 euros d’amende et des dommages et intérêts à son fils. 

Une peine d’amende inédite

Déchiré entre ses deux parents qui divorcent, l’adolescent de 16 ans ne supportait donc plus que sa mère utilise son image sur les réseaux sociaux et que sa vie soit étalée publiquement. Au point qu’il a demandé au juge de pouvoir partir à l’étranger pour poursuivre ses études sereinement.

Selon La Reppublica, si les décisions demandant à des parents de retirer les photos de leurs enfants se multiplient en Italie, c’est la première fois qu’une telle peine d’amende est prononcée.

© LCI 

Ici Brazza

Ici Brazza

L'actualité congolaise est une affaire personnel. Mais je ne peux m'empêcher de la partager avec vous.


Tags assigned to this article:
adocondamnerFacebookItalieJusticemèrephotosRome

Related Articles

Samsung lance le Galaxy S6 vendredi pour contrer Apple

Le Galaxy S6 de Samsung sort vendredi en Europe, Amérique du Nord et Asie, où le géant sud-coréen espère retrouver

Référendum constitutionnel au Congo: le silence parlant de la France

Après l’annonce de la date du référendum sur le projet de nouvelle Constitution, qui permettrait au président Sassou-Nguesso de briguer

Gambie: pas encore d’accord avec Yahya Jammeh pour son départ du pouvoir

Les dirigeants ouest-africains dépêchés à Banjul pour tenter de convaincre Yahya Jammeh de reconnaître sa défaite à l’élection présidentielle et

No comments

Write a comment
No Comments Yet! You can be first to comment this post!

Write a Comment

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*

Aller à la barre d’outils