Italie : Le nouveau gouvernement italien veut chasser les migrants

La police italienne évacue un migrant à Vintimille, à la frontière franco-italienne, le 16 juin 2015 |AFP

Il n’aura pas fallu attendre très longtemps pour voir à l’oeuvre les idées du nouveau gouvernement italien. Son vice-premier ministre en charge de l’Intérieur, Matteo Salvini (chef de la Ligue – extrême droite), a lancé, samedi 2 juin 2018 à Vicenza lors d’un meeting, « le bon temps pour les clandestins est fini : préparez-vous à faire les valises. » Le lendemain, à Pozzalo en Sicile, il récidivait indiquant que « l’Italie et la Sicile ne peuvent être le camp de réfugiés de l’Europe. « 

Des appels relayés par Luigi Di Maio (Mouvement 5 étoiles), promu lui au titre de vice-premier ministre en charge du développement économique, qui présente les ONG venant au secours des migrants au large de l’Italie comme des « taxis de la mer. « 

Matteo Salvini veut réduire l’enveloppe (4,2 mrds€ en 2017) consacrée au financement des centres d’accueil, à l’aide des secours en mer et à l’assistance sanitaire des demandeurs d’asile. Une partie de cette somme « récupérée » permettra, notamment, de créer de nouveaux centres de rétention et passer de nouveaux accords avec les pays d’origine pour rapatrier leurs compatriotes. « Je pense qu’il vaut mieux dépenser l’argent dans les pays d’origine. Maintenant, s’il y a des ONG qui veulent faire leur travail gratuitement, c’est bien », précise le vice-premier ministre. « Nous n’aurons pas une ligne dure, mais une ligne de bon sens », soutient-il cependant.

Quelque 170 000 migrants se trouvent dans des centres d’accueil en Italie. 6 500 ont été expulsés en 2017.

Selon l’Organisation internationale pour les migrations (OIM), l’Italie a enregistré du 1er janvier 2018 au 28 mai 2018, 13 430 arrivées de migrants – soit près du tiers des arrivées totales en Méditerranée du Nord – dont 388 décédés en mer. 

Frédéric Dubessy 

Ici Brazza

Ici Brazza

L'actualité congolaise est une affaire personnel. Mais je ne peux m'empêcher de la partager avec vous.


Tags assigned to this article:
GouvernementItaliemigrants

Related Articles

Centrafrique: Bozizé annonce sa candidature à l’élection présidentielle

L’ancien président centrafricain François Bozizé a annoncé sa candidature à la prochaine élection présidentielle centrafricaine, à l’issue du deuxième congrès

Robert Mugabe tient l’Occident responsable du non paiement des salaires des fonctionnaires

Le président zimbabwéen Robert Mugabe a rejeté vendredi sur les puissances occidentales la responsabilité du retard du paiement des salaires

Gabon : forces de l’ordre et manifestants s’affrontent à Libreville après la réélection d’Ali Bongo

Des affrontements entre forces de l’ordre et manifestants criant « Ali doit partir » ont éclaté cet après-midi à Libreville juste après

No comments

Write a comment
No Comments Yet! You can be first to comment this post!

Write a Comment

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*

Aller à la barre d’outils