Indépendance du Congo : un défilé militaire et civil sous le signe du devoir et du sacrifice

Indépendance du Congo : un défilé militaire et civil sous le signe du devoir et du sacrifice

Le défilé militaire et civil du 15 août 2017 à Brazzaville a eu pour thème  » le sens du devoir et du sacrifice. Il a duré trois heures du temps  et c’est le président Denis Sassou N’Guesso qui en a donné le coup d’envoi à la place du boulevard Alfred Raoul.

 « Le sens du devoir et du sacrifice », c’est le thème choisi cette année pour le défilé militaire et civil du 15 août 2017 qui s’est déroulé dans la sobriété la plus totale. Le volet chef d’Etats étrangers, pour cette fois, a fait exception à la règle.  Le temps étant au rendez-vous, la force publique et les forces vives congolaises ont martelé le macadam du boulevard Alfred Raoul plein à craquer  où la guerre de positionnement dans l’espace a été visible entre commerçants à la sauvette et curieux venus tirer meilleure partie de cet évènement qu’ils retrouvent après sept ans.

Outre les  les 21 coups de canons qui n’ont pas dérogé à la règle,  ce défilé militaire et civil a connu quelques particularités. Le défilé militaire n’a duré que 45 minutes,  15 minutes de moins qu’à Madingou. Comme d’habitude, aucun avion de guerre n’a survolé le ciel congolais  et dans l’ensemble l’organisation du défilé a été minutieusement étudiée avec des carrés très réduits.

Au niveau des administrations centrales, la  nouveauté vient de la primature qui a défilé pour la première fois avec des uniformes bleus. Le Congo étant rentrés dans la nouvelle république en 2015 à la faveur du référendum constitutionnel  du 25 octobre, le poste de premier ministre a été ainsi crée  et Clément Mouamba son locataire a été nommé le 13 avril 2016. C’est le premier défilé auquel son cabinet vient de prendre part.

Une autre innovation, c’est au niveau des forces vives où le défilé n’a duré que 2h30 minutes. Et du côté spectacle, les kimbanguistes ont volé la vedette avec la présence d’un tout petit enfant de 8 ans qui a épaté la foule  et  le couple présidentiel grâce à ses pas suivant une chorégraphie bien élaborée. L’organisation des jeunes dynamiques (OJD) n’a pas également fait les choses à moitié. Leur accoutrement à la sénégalaise et la présence des  bicyclettes ont rendu leur passage plus dynamique et  cette association était d’ailleurs la seule qui a eu 4 carrés.

A noter que, la Bouenza est le dernier département du Congo qui a bénéficié du processus de modernisation des centres urbains avec  le programme de municipalisation accélérée couplé au 56  ème anniversaire de l’indépendance nationale.  Pour cette année, Brazzaville a repris ses droits après avoir abrité ces festivités en 2008, 2009 et 2010.



No comments

Write a comment
No Comments Yet! You can be first to comment this post!

Write a Comment

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*

Aller à la barre d’outils