home Congo Indépendance du Congo : Ouesso a vibré aux couleurs nationales sous une pluie battante

Indépendance du Congo : Ouesso a vibré aux couleurs nationales sous une pluie battante

55ème anniversaire de l’indépendance du Congo
Ce 15 août 2015, marque la célébration de la 55 ème édition de l’accession du Congo à la souveraineté internationale, a été célébrée à Ouesso

Ce 15 août 2015, marque  la célébration de la 55 ème édition de l’accession du Congo à la souveraineté internationale, a été célébrée à Ouesso, dans le département de la Sangha, dans une ambiance bon enfant et sous une grande pluie, signe d’une bénédiction. Comme cela est de coutume, depuis 2004 avec la ville de Pointe-Noire, dans le département du Kouilou, la fête de l’indépendance est devenue tournante pour l’unité nationale.

Venus de quatre coins du pays pour Ouesso, à environ 900km au Nord de Brazzaville, les filles et fils du Congo ont convergé dans cette ville métamorphosée, présentant un nouveau visage. « Notre manière de recevoir les étrangers, c’est la présente de la pluie », exclame un habitant de Ouesso. En dépit de cette grande pluie qui s’est abattue à Ouesso juste peu avant le début de la cérémonie. Communiant avec la population congolaise, le président de la République, Denis Sassou N’Guesso,  est arrivé sur le boulevard, lieu privilégié pour le déroulement du défilé, sous la pluie. Le chef de l’Etat, dans un véhicule décapotable, en dépit de ladite pluie, a bien voulu témoigner son attachement  et réaffirmé son dévouement et son attachement aux populations venues pour la circonstance.

Les populations venues pour la circonstance ont assisté à deux temps forts : primo, comme de coutume, au défilé militaire et para-militaire, ensuite des forces vives de la nation (civile). Le premier avec près de 2000 éléments de la force publique : les Forces Armées Congolaises (FAC) ; la police et  la gendarmerie nationale et des  ainsi que les corps paramilitaires (Douanes et les Eaux et Forêt), dans une ambiance purement militaire accompagné des passages en l’air des hélicoptères, sous une pluie qui a bénie la cérémonie, sous l’admiration des populations de Ouesso.

Le second temps a été ponctué, tour à tour, par le passage du personnels des administrations publiques et privées, des représentants des partis politiques, des associations et d’autres organisations de la sangha, et des 11 autres départements du pays, tout dans un enthousiasme avéré malgré la pluie : une première depuis des années, une façon de témoigner leur attachement à la patrie. L’on a noté la présence des partis politiques de différentes obédiences : opposition comme de la majorité et du centre.

Avec la même détermination, la population civile, présente en ces lieux, a donné le même signal : celui d’‘un pays réconcilié avec lui-même, dont l’obstination, est «l’amour du pays, la discipline, la morale et l’éthique pour une défense au service de la nation»,  la promotion des vertus de stabilités et de cohésion sociale, surtout et toujours du dialogue, gage d’une unité parfaite.

Après près de 4 heures de défilé, militaire et civile, plein d’ambiance et d’enthousiasme, les populations et personnalités étrangères, venues pour la circonstance, sont reparties avec satisfaction remplie de joie pour avoir accompli le devoir citoyen, pour les uns, et un amour fraternel, pour les autres.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

La ville de Ouesso qui a été pour cette année 2015, la capitale de l’indépendance du Congo, a fêté avec faste cette date mémorable.

Outres les invités de marques, la fête a été rehaussée de la présence des trois Chefs d’Etat et de Gouvernement, au nombre desquels, Obiang Nguema Mbasogo, de la Guinée équatoriale, Boni Yayi du Benin, Catherine Samba Panza, de la RCA,  et le premier ministre Tchadien, Panzobe Payini, du premier ministre du Togo, représentant Faure Gnassingbé  et du vice-premier ministre du Cameroun, représentant Paul Biya

Le 55ème anniversaire de l’accession du Congo à la souveraineté nationale célébré à Ouesso dans le département de la Sangha désormais au passé et restera graver dans les annales de l’histoire du pays. Le cap est tourné vers Madingou, dans le département de la Bouenza pour la célébration du 56ème anniversaire de l’indépendance, l’année aussi sera bouclé la célébration tournante des fêtes nationales couplet avec la politique de la municipalisation accélérée.

© ICIBRAZZA PAR DE WILCO, ENVOYÉ SPÉCIAL À OUESSO

 

TAGS:

Ici Brazza

L'actualité congolaise est une affaire personnel. Mais je ne peux m'empêcher de la partager avec vous.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Aller à la barre d’outils