Incident a l’hôtel saphir de Brazzaville: l’ambassadeur du Gabon René Makongo minimise

Incident a l’hôtel saphir de Brazzaville: l’ambassadeur du Gabon René Makongo minimise

l’ambassadeur du Gabon au Congo, René Makongo

L’ambassadeur du Gabon au Congo, René Makongo

Dans la nuit du 1er au 2 avril dernier, la police congolaise a effectué une descente à l’hôtel Saphir à Brazzaville, à l’issue de laquelle la porte d’une chambre où se trouvait l’ambassadeur du Gabon au Congo, René Makongo, a été défoncée. Au sortir d’un entretien vendredi avec le ministre des Affaires étrangères, Jean-Claude Gakosso, l’intéressé parle d’un « incident qui peut arriver à n’importe qui ».

Pourtant, l’incident avait fait grand bruit dans les médias, notamment sur les réseaux sociaux. « Pour moi, c’est un incident qui peut arriver à n’importe quel individu. Je pense que j’ai pris la mesure et j’ai passé l’éponge », a déclaré le diplomate gabonais au sortir d’un tête-à-tête avec le chef de la diplomatie congolaise, Jean- Claude Gakosso, ajoutant que ce dernier lui a présenté l’excuse officielle du gouvernement congolais. D’après la version officielle, les policiers étaient à la recherche d’individus qui se seraient cachés dans cet hôtel.

L’ambassadeur René Makongo préfère évoquer l’excellence des relations existant entre les deux pays voisins: « les relations entre nos deux pays sont au beau fixe. Les réseaux sociaux ont essayé d’alimenter l’évènement en ligne », a-t-il déclaré, rassurant que ses compatriotes vivant au Congo « sont sereins ». Par ailleurs, confie René Makongo, l’entretien de ce vendredi leur a permis de discuter sur les engagements pris par leurs deux gouvernements, d’intensifier leurs liens diplomatiques.

En novembre 2014, Libreville et Brazzaville ont adopté une nouvelle marche à leur voisinage à travers des rencontres régulières de haut niveau et la tenue annuelle d’échanges dans le cadre des consultations politiques et diplomatiques sur des questions bilatérales et multilatérales.

 


Tags assigned to this article:
GabonRené Makongo

No comments

Write a comment
No Comments Yet! You can be first to comment this post!

Write a Comment

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*

Aller à la barre d’outils