Immigration : Hollande appelle à « réparer les erreurs du passé » ciblant Sarkozy

Immigration : Hollande appelle à « réparer les erreurs du passé » ciblant Sarkozy
François Hollande

Le président français, François Hollande – Image d’archive|© DR

Le président français estime que pour mettre fin au drame des migrants en Méditerranée, il fallait « réparer les erreurs du passé » en Libye, visant implicitement Nicolas Sarkozy.

« Si le monde reste indifférent à ce qui se passe en Libye, alors, même si on met davantage de moyens, davantage de surveillance, davantage de présence en mer, davantage de coopération, davantage de lutte contre les terroristes, il y aura toujours cette cause terrible qui est le fait que ce pays n’est plus dirigé, n’est même plus gouverné, il est dans le chaos« , a déclaré François Hollande, le 2 avril à Bruxelles, au sommet extraordinaire consacré aux migrants.

« La question c’est de savoir comment se fait-il qu’après une intervention il y a plus de trois ans et demi il n’y ait eu aucune réflexion sur ce qui devait se passer après », s’est-il interrogé, visant à nouveau implicitement son prédécesseur, qui aura joué un rôle clé avec le Premier ministre britannique David Cameron dans le déclenchement en 2012 de l’intervention en Libye, qui a conduit à la chute du régime de Mouammar Kadhafi.

François Hollande a par ailleurs annoncé sa volonté de proposer, avec le Royaume-Uni, une résolution aux Nations unies pour détruire les bateaux des trafiquants. Le président français estime que pour mettre fin au drame des migrants en Méditerranée, il fallait « réparer les erreurs du passé » en Libye, visant implicitement Nicolas Sarkozy.

Un sommet au résultat en demi-teinte

À Bruxelles, l’Union européenne (UE) a triplé le budget de l’opération de surveillance et de sauvetage en mer Triton, actuellement de 3 millions d’euros par mois. Par contre, aucun accord n’a été trouvé pour élargir le champ opérationnel de la mission et permettre aux navires de Triton de sortir des eaux territoriales pour se rapprocher de près de la Libye.

Pour la participation aux opérations de surveillance et de sauvetage, la France a annoncé la mise à disposition de 2 navires et de 3 avions ; l’Allemagne  de 2 navires ; la Belgique, la Suède, la Norvège et le Danemark 1 navire chacun. Le Royaume-Uni (non-membre) a annoncé 1 navire, le HMS Bulwark, l’un des plus grands bâtiments de sa marine de guerre, 2 patrouilleurs et 3 hélicoptères.

Quant au volet 3 du plan d’action de l’UE d’accueil et de prise en charge des migrants à leur arrivée, « au moins 5000 personnes », il a été un échec. La France a de son côté décidé d’accueillir entre 500 et 700 Syriens.  

© Adiac-Congo


Tags assigned to this article:
immigration

2 comments

Write a comment
  1. kpanou
    kpanou 25 avril, 2015, 21:58

    ils n’ont rien vu ! ce n’est que le début du maych !

    Reply this comment
  2. Ibrahime keita
    Ibrahime keita 26 avril, 2015, 20:15

    Si tu faisait se que tu disait sa vas etre du bien pour toi

    Reply this comment

Write a Comment

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*

Aller à la barre d’outils