Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
post
Filtrer par catégorie
À la une
Afrique
Angola
Art & Culture
Brazzaville
Cameroun
Can 2015
Can 2017
Centrafrique
Congo
Économie
Gabon
International
Les régions
Les voisins
Pointe Noire
Politique
RD Congo
Sport

« Il faut défendre et comprendre le peuple », dit le pape au président du Togo

Share on facebook
Share on twitter
Share on whatsapp

[GARD align=”center”]

Le pape François a reçu jeudi le président du Togo, Faure Gnassingbé|P. ANSA/POOL - REUTERS/Tony Gentile
Le pape François a reçu jeudi le président du Togo, Faure Gnassingbé|P. ANSA/POOL – REUTERS/Tony Gentile

Le pape a remis jeudi à Faure Gnassingbé une médaille représentant saint Martin de Tours (317-397), un officier romain vénéré en Europe pour sa charité envers les pauvres.

Le pape François a reçu jeudi le président du Togo, Faure Gnassingbé, lui recommandant de « défendre et de comprendre le peuple », ont rapporté des journalistes présents à l’audience.

Lors de l’échange des cadeaux à la fin de l’entretien, le pape a remis au chef de l’Etat togolais une médaille représentant saint Martin de Tours (317-397), un officier romain vénéré en Europe pour sa charité envers les démunis: « Il faut défendre et comprendre le peuple », a-t-il alors recommandé au président.

Le président a ensuite rencontré le secrétaire d’Etat et numéro 2 du Vatican, le cardinal Pietro Parolin. Dans un communiqué, « les bonnes relations existant entre le Saint-Siège et le Togo ont été soulignées », ainsi que la contribution des catholiques au « développement intégral », notamment dans le secteur éducatif. 

Les catholiques représentent quelque 25% des Togolais. 

Le président Gnassingbé, dont la famille dirige le Togo depuis près de 50 ans, avait été réélu en avril 2015, dans des élections contestées par l’opposition.

Le pape et M. Gnassingbé ont « passé en revue quelques défis qui intéressent les pays de l’Afrique occidentale et sub-saharienne, soulignant la nécessité d’un engagement commun en faveur de la sécurité et de la paix dans la région », déstabilisée notamment par le jihadisme.

Par l’AFP

[GARD align=”center”]

Laissez un commentaire