Gouvernance publique: le Congo va intensifier la lutte contre la corruption

Sassou N'Guesso

Le président congolais, Denis Sassou N’Guesso

Le gouvernement a approuvé, lors de son Conseil des ministres tenu jeudi 20 septembre, à Brazzaville, sous l’autorité du président Denis Sassou N’Guesso, un projet de loi portant création d’une Haute autorité de lutte contre la corruption (HALC), en lieu et place de l’actuelle Commission nationale de lutte contre la corruption, et de l’Observatoire anti-corruption, qui sont appelés à disparaître. Institution aux pouvoirs « étendus », la HALC sera « le pivot essentiel, pour le compte des pouvoirs publics, du processus de lutte contre la corruption et autres infractions connexes », assure le gouvernement.

C’est sans doute aussi dans le même esprit de mieux gérer la chose commune que le Conseil des ministres a approuvé au cours de la même réunion, un autre projet de loi relatif à l’obligation de déclaration de patrimoine par les citoyens élus ou nommés à une haute fonction publique.

D’autres affaires touchant aux domaines de la Défense nationale, des Sports et de la Construction ont également été examinées par le gouvernement qui en réfère désormais au parlement pour l’adoption de l’ensemble des textes qui vont lui être transmis sans délai.

Adiac-Congo

Adiac-Congo

L’Agence d’information d’Afrique Centrale


Tags assigned to this article:
Corruptiongouvernance publiqueSassou N'guesso

Related Articles

Congo-Force publique: la construction des casernes militaires exécutée à environ 57%

Exécutés sur trois sites différents, les travaux  de construction de nouvelles casernes et bases militaires de Tsiélampo s’exécutent normalement. Le

Référendum au Congo: Alain Mabanckou « Le peuple congolais a dit non ! »

Pour l’écrivain, le référendum qui vient de se tenir au Congo est « illégal, biaisé ». « C’est une mascarade », ajoute-il. Les mots

Congo : un fonctionnaire de l’ambassade des Etats Unis soupçonne de tentative d’incendier les édifices publics

Un fonctionnaire de l’ambassade des Etats-Unis, M.Andy Bemba, de nationalité congolaise, a été interpellé par la police le 22 octobre

No comments

Write a comment
No Comments Yet! You can be first to comment this post!

Write a Comment

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*

Aller à la barre d’outils