Ghana : plus de 100 morts dans l’incendie d’une station-service à Accra

Ghana : plus de 100 morts dans l’incendie d’une station-service à Accra

Au Ghana, près d'une centaine de personnes sont mortes dans l'incendie d'une station-service à Accra, le 3 juin 2015.

Au Ghana, près d’une centaine de personnes sont mortes dans l’incendie d’une station-service à Accra, le 3 juin 2015.|RFI

Au moins 90 personnes ont péri mercredi soir dans l’incendie d’une station-service à Accra, la capitale du Ghana, a annoncé le porte-parole de la police nationale à l’AFP, estimant que le bilan pourrait encore s’alourdir.

« Pour le moment, le chiffre confirmé atteint environ 90 (morts) mais je sais que ce sera plus que cela. Les agences concernées sont en train de faire le décompte », a déclaré le porte-parole, Arthur Cephas.

Un précédent bilan donné jeudi par la police et la Croix-Rouge faisait état de plus de 70 victimes.

L’incendie a eu lieu mercredi soir à proximité du rond-point Kwame Nkrumah, dans le centre d’Accra. Il se serait déclenché dans une résidence à proximité puis se serait propagé à la station-service.

La grande majorité des victimes s’étaient réfugiées dans la station-service pour s’abriter de pluies torrentielles à l’origine d’importantes inondations dans la ville ces derniers jours.

Sur place, des dizaines de motos calcinées étaient visibles jeudi. L’incendie semble même s’être propagé à un bus plein de passagers stationné à proximité immédiate de la station-service, selon un journaliste de l’AFP.

Les pluies ayant fait déborder les égouts, la chaussée longeant la station-service Ghana Oil Company (GOIL) était entièrement inondée au moment des faits. Les passants avaient de l’eau jusqu’aux genoux quand l’incendie s’est propagé au niveau des pompes à essence qui ont explosé, a expliqué un témoin. Par ailleurs, certaines personnes seraient mortes noyées, en tentant de s’enfuir.

La déflagration a été entendue dans plusieurs quartiers de la capitale ghanéenne.

« Ces pertes humaines sont catastrophiques et presque sans précédent », a réagi, très ému, le président John Dramani Mahama, qui s’est rendu sur les lieux.

« De nombreuses personnes ont perdu la vie et je ne trouve pas mes mots », a-t-il poursuivi.

Par l’AFP


Tags assigned to this article:
Ghanaincendiestation-service

No comments

Write a comment
No Comments Yet! You can be first to comment this post!

Write a Comment

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*

Aller à la barre d’outils