Gabon : Un gendarme jette une bombe lacrymogène dans un bus de lycéens

 

Capture d’écran d’une vidéo tournée mercredi 8 novembre à Libreville, et qui montre un gendarme jeter une bombe lacrymogène à l’intérieur d’un minibus. Source : Facebook

Au cours d’un attroupement de lycéens, mercredi 8 novembre à Libreville, un gendarme a complètement perdu son sang-froid et lancé une grenade lacrymogène dans un minibus alors qu’il était rempli de passagers. Notre Observateur était sur les lieux au moment de l’incident. Selon lui, le geste brutal du gendarme a fait trois blessés.

Filmée par un témoin, la scène se déroule dans le quartier PK7 de Libreville, aux alentours de 7 heures du matin. Des adolescents se bousculent pour tenter de monter dans un minibus afin de se rendre à leur lycée. Mais quand le véhicule s’apprête à démarrer, un gendarme qui se tient devant la porte jette une grenade lacrymogène à l’intérieur, semant la panique. Le gendarme repousse ensuite violemment les lycéens restés à l’extérieur du véhicule et qui tentent d’ouvrir la portière pour secourir leurs camarades. Finalement, ils parviennent à briser les vitres du véhicule à coups de poing pour les extirper.

Lire la suite sur France 24

 

Ici Brazza

Ici Brazza

L'actualité congolaise est une affaire personnel. Mais je ne peux m'empêcher de la partager avec vous.


Tags assigned to this article:
acrymogènebombe lbus de lycéensGabongendarme

Related Articles

RDC – Francis Kalombo: «Nous devons préserver la Constitution et faire en sorte qu’elle ne soit pas violée»

Francis Kalombo, le Député congolais et membre fondateur du Parti du peuple pour la reconstruction et la démocratie (Pprd, au

France : Le prêtre qui avait giflé un enfant a disparu, les parents portent plainte

LE PRÊTRE QUI AVAIT GIFLÉ UN ENFANT A DISPARU, LES PARENTS PORTENT PLAINTE Après la polémique suscitée par la claque

Cameroun : le Président Paul Biya félicite Sassou N’Guesso pour sa réélection

« Monsieur le Président et cher Frère, J’ai le réel plaisir de vous adresser mes vives et chaleureuses félicitations, suite à

No comments

Write a comment
No Comments Yet! You can be first to comment this post!

Write a Comment

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*

Aller à la barre d’outils