home International Gabon : plus de 500 familles occupent de force des logements publics

Gabon : plus de 500 familles occupent de force des logements publics

Plus de 500 familles gabonaises ont occupé par la force des logements publics dont certains sont encore en chantier, a annoncé jeudi le ministre de la Communication, porte-parole du gouvernement, Alain Claude Bilie By Nze, qui a dénoncé « une situation insurrectionnelle ».

« Il n’y a rien à négocier. Ils se sont mis en porte à faux avec la loi. Ils doivent déguerpir sans conditions », a martelé le ministre lors d’une conférence de presse hebdomadaire.

Ces logements, situés au nord de Libreville, sont occupés depuis le 1er juillet dernier.

Les logements d’Angondjè, construits par une société turque, ont fait l’objet d’une attribution le 22 janvier dernier, par tirage au sort à cause d’une demande trop forte par rapport à l’offre.

Les bénéficiaires peinaient à intégrer les logements à cause d’un manque d’eau et d’électricité. A Bikélé, le chantier était quasiment à l’abandon à cause de la chute des cours du baril de pétrole.

Les squatters ont cassé les portes et fenêtres avant de s’installer illégalement les logements.

Cette situation est emblématique de l’énorme déficit de logements au Gabon. Il manque officiellement 250.000 logements au Gabon, pays pétrolier peuplé de 1,7 million d’habitants.

En 2009, Ali Bongo Ondimba en pleine campagne électorale avait promis construire 5.000 logements par an, s’il était élu.

Arrivé au pouvoir, il a lancé les chantiers d’Angondjè et de Bikélé à Libreville mais la crise du pétrole a émousser et fait capoter le projet.

« Le logement demeure le sujet pour lequel je développe les plus grandes frustrations », a déclaré Ali Bongo Ondimba, faisant le bilan de son septennat devant les deux chambres du parlement réunis en congrès le 28 juin dernier à Libreville.

En sept ans, Ali Bongo et son équipe ont construit 3.762 logements. Largement en deçà de sa promesse électorale de construire 5.000 logements par an durant sept ans.

Cependant, a-t-il nuancé, cela est largement au dessus de 500 logements construits entre 2004 et 2009.

TAGS:
Photo du profil de Ici Brazza

Ici Brazza

L'actualité congolaise est une affaire personnel. Mais je ne peux m'empêcher de la partager avec vous.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Aller à la barre d’outils