Connect with us

Hi, what are you looking for?

Ici Brazza
[GARD align=« center"]

International

France : un Congolais meurt chez sa « makangu » à Melun

Gare melun

Gare melun ©DR

Âgé d’une cinquantaine d’années, un Congolais a été trouvé la mort alors qu’il passait le week-end chez sa maîtresse à Melun. La police a appelé sa femme pour lui annoncer la triste nouvelle.

Le défunt qui répondait au nom de Juvet, originaire du Congo-Brazzaville, de son vivant, aurait dit à sa femme être parti passé le week-end en province, assisté à une veillée. La nouvelle de sa mort a surpris plus d’un, mais surtout les circonstances.

Selon un témoignage « Le vieux Juvet, sortait avec la femme d’un de ses petits, qui vivait à Melun. Ce dernier, donc le petit, voulant récupérer ses affaires qui restaient chez sa femme. Il est arrivé au domicile, a sonné, l’enfant lui a ouvert la porte. Pendant que le vieux Juvet a voulu aller se cacher dans la chambre des enfants pour ne pas que son petit puisse le voir. Surement pris de peur, il fait un malaise et meurt devant la porte de la chambre des enfants. L’enfant qui voulait rentrer dans sa chambre, découvre le corps du vieux Juvet sans vie, devant sa chambre, et prit à son tour de peur, il va prévenir sa maman en lui disant que tonton est tombé dans la chambre, il ne bouge plus. »

 

« On ne sait pas ce qui s’est réellement passé. Ce type de scénario est fréquent dans notre milieu Congolais, mais je pense que le moment n’est pas venu à la critique et ni aux commérages. Respectons tout d’abord la famille du décédé, sa femme légitime, ses enfants et ensuite le traumatisme de la femme de son petit, puis les enfants de cette femme. « 

Mais une autre rumeur fait état d’un mauvais sort, qui lui aurait frappé à cause de son infidélité. A Melun, la communauté Congolaise a trouvé un sujet des ragots, à l’heure où tout le monde s’est réfugié dans la prière pour se faire pardonner ses péchés. 

Après chaque malheur, les voix de la discorde pour alimenter le radio trottoir se font toujours entendre. L’une d’elle commente comment le disparu, ramenait à chacune de ses visites des courses pour sa maîtresse. Une maîtresse qui paraît-il, aimait se faire appeler Mâ Juvet.

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A LIRE SUR ICI BRAZZA

International

L’ancien président français Nicolas Sarkozy a annoncé dimanche son retrait de la vie politique après avoir reconnu sa défaite dès le premier tour de...

Pointe Noire

Cet incident s’est produit dans la soirée du samedi 11 avril, sur le tarmac de l’aéroport international de Pointe-Noire. Cet Airbus A330 d’Air France...

Congo

  Le général de division Guy Blanchard Okoî, chef d’état-major général des forces armées congolaises (FAC) a instruit et ordonné tout le commandement de...

Pointe Noire

Un Chinois a été surpris sur une route du centre-ville de Pointe-Noire le matin du mercredi 18 mars 2020, par le mauvais comportement de...

Copyright © 2020 ICI BRAZZA. Edité par Kair Group.

Aller à la barre d’outils