France: fusillade au siège de Charlie Hebdo, au moins 11 morts

France: fusillade au siège de Charlie Hebdo, au moins 11 morts

Photo d’illustration

Photo d’illustration

Deux hommes armés et encagoulés ont attaqué mercredi le siège de l’hebdomadaire satirique « Charlie Hebdo » à la kalachnikov et au lance-roquette. Cette fusillade a fait onze morts, a indiqué le parquet de Paris. La France a relevé son niveau d’alerte dans la région parisienne au maximum, dit « alerte attentat », ont précisé les services du Premier ministre.

« Vers 11h30, deux hommes armés d’une Kalachnikov et d’un lance-roquette, ont fait irruption au siège de « Charlie Hebdo » dans le XIe arrondissement de Paris. Un échange de coups de feu a eu lieu avec les forces de l’ordre », a expliqué une source à l’AFP. En quittant les lieux, les deux agresseurs ont ensuite braqué un automobiliste porte de Pantin et percuté un piéton.

François Hollande s’est rendu sur les lieux de la fusillade. Le président français, qui a convoqué pour 14h00 une réunion de crise à l’Elysée, a dénoncé « un attentat terroriste » d’une « exceptionnelle barbarie ».

Sortie précipitée

M. Hollande a quitté précipitamment vers 12h20 le palais présidentiel, dévalant le perron suivi de son conseiller en communication Gaspard Gantzer avant de s’engouffrer dans son véhicule escorté par ses services de sécurité

Le siège de l’hebdomadaire satirique, alors dans le XXe arrondissement, avait été incendié en novembre 2011 après l’annonce de la sortie d’un numéro baptisé « Charia Hebdo », avec « Mahomet rédacteur en chef ». Le sinistre n’avait pas fait de blessé. Le site Internet du journal avait par ailleurs été piraté.

(ats)


Tags assigned to this article:
Charlie HebdoFrance

No comments

Write a comment
No Comments Yet! You can be first to comment this post!

Write a Comment

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*

Aller à la barre d’outils