France : d’origine centrafricaine, Rodrigue Kokouendo a été élu député avec 61,48% au second tour des élections législatives 2017

France : d’origine centrafricaine, Rodrigue Kokouendo a été élu député avec 61,48% au second tour des élections législatives 2017

Rodrigue Kokouendo (LREM) a terrassé Béatrice Troussard (FN). Après le second tour de l’élection présidentielle, c’est le candidat de La République en Marche qui a largement dominé le Front national, par 61,4 % contre 38,6 %, au second tour des législatives 2017 dans la 7e circonscription de Seine-et-Marne.

Né à Bangui en république Centrafricaine en 1974, Rodrigue Kokouendo a partagé son enfance entre ce pays et la France, son pays d’adoption.
Il a grandi avec ses frères et sœurs au sein d’une famille où le père, haut fonctionnaire diplomate, et la mère, sage-femme, leur ont inculqué le respect d’autrui et le sens de l’effort dans le travail.

Il est aujourd’hui marié et père de deux petites filles.

Titulaire d’une maîtrise en gestion et d’un diplôme supérieur en comptabilité et finance, il a participé pendant son cursus universitaire à la mise en place de la comptabilité de différentes entités, allant de la structure associative à la société de droit commun.

Depuis 2007, cadre comptable dans une filiale d’un grand groupe bancaire français, il a choisi de s’impliquer aussi dans la vie sociale de son entreprise en tant que délégué du personnel pour défendre, comme il le dit, « l’amélioration des conditions de travail et la prise en considération de « l’entité être humain » trop souvent ignorée dans un contexte où la culture du résultat fait loi.

Entré au parti socialiste en 2006, Rodrigue Kokouendo est membre de l’exécutif départemental en tant que Secrétaire Fédéral aux institutions depuis 2008, où il suit avec ses collègues les différentes reformes constitutionnelles, et notamment celles touchant les collectivités territoriales.

Il a été élu conseiller municipal de Villeparisis de 2008 à 2014. Il a été suppléant de la candidate socialiste en 2012. Il a milité douze ans au PS avant de le quitter en septembre 2016 pour rejoindre le mouvement d’Emmanuel Macron.

Membre de la FCPE (Fédération des Conseils de parents d’élèves) il est l’un des élus du conseil d’administration du collège Gérard Philippe.



1 comment

Write a comment
  1. FACON
    FACON 17 novembre, 2017, 19:34

    Ce monsieur serait il le fils de l’ancien directeur des impôts de Bangui qui a pillé les caisses de son pays, propriétaire dissimulé des taxis de la capitale, propriétaire de biens achetés à l’Etat et jamais payés? Un gag ce monsieur directeur des impôts avait acheté en 1991 une BMW 728 neuve (aberrant dans ce pays sans routes) et n’a jamais payé un franc CFA de droits de douane (ressource capitale dans ce pays) avec la complicité de la directrice des douanes et celle du Président Kolingba. J’espère que ce n’est pas le cas car ayant été contraint d’avaler les couleuvres alors que j’exerçais le métier de Président de la Commission nationale de recouvrement des arriérés fiscaux et douaniers je lui dois mon retour précipité en France. Si ce monsieur s’avérait comme le rejeton de ce truand alors j’ai honte d’être français …

    Reply this comment

Write a Comment

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*

Aller à la barre d’outils