Fosse commune à Kinshasa : la VSV pas convaincue de la version du gouvernement

Fosse commune à Kinshasa : la VSV pas convaincue de la version du gouvernement
De gauche à droite, Le Président Joseph Kabila Kabange et Le Premier ministre Matata Ponyo Mapon

De gauche à droite, Le Président Joseph Kabila Kabange et Le Premier ministre Matata Ponyo Mapon

Dolly Ibefo, président de l’association la Voix des Sans Voix a rejeté les explications données la veille par le gouvernement congolais.

Interviewé par VOA, M. Ibefo a indiqué qu’il ne croyait pas à la déclaration du gouvernement congolais.

La veille, Lambert Mendé porte-parole du gouvernement a affirmé jeudi que les corps inhumés de la fosse commune à Maluku sont ceux des bébés mort-nés, des personnes indigentes ou non identifiées.

En début de semaine, le gouvernement avait officiellement reconnu l’existence d’une fosse commune contenant au moins 241 cadavres en décomposition, dans une commune rurale de Kinshasa.

Dolly Ibefo joint par Idriss Fall

Les habitants du quartier avaient déjà saisi la Mission des Nations Unies au Congo et les organisations des droits de l’homme. Mercredi, le gouvernement a annoncé l’ouverture d’une enquête. Les Nations unies ont annoncé qu’elles apporteront leur appui à cette enquête.

(Lavoixdelamerique)


Tags assigned to this article:
RDC

No comments

Write a comment
No Comments Yet! You can be first to comment this post!

Write a Comment

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*

Aller à la barre d’outils