Football – Transferts : Oniangué prêté à Bastia, Bifouma signe à Osmanlispor

Football – Transferts : Oniangué prêté à Bastia, Bifouma signe à Osmanlispor

Sur l’Ile de Beauté, un Congolais en chasse un autre. Alors que le départ de Thievy Bifouma à Osmanlispor s’est concrétisé en fin de journée, ce lundi, Prince Oniangué arrivé au SC Bastia dans le cadre d’un prêt par Wolverhampton. Le capitaine des Diables rouges finira ainsi la saison en cours en Ligue 1. Pour Bifouma, on parle d’un bail de longue durée en faveur de l’équipe de Dzon Delarge.

Thievy Bifouma ne devrait pas faire de vieux os au Sporting Club de Bastia. Le président du SCB l’a confirmé lors de l’émission « Stonda turchina » (09/01/2016). L’attaquant congolais, qui avait signé cet été un contrat de 3 ans avec le club bastiais, a eu un comportement condamnable des derniers temps. Il a refusé la convocation de son entraineur pour se rendre à Paris pour le match de coupe de France. Il n’était pas non plus à l’entrainement, lundi 9 janvier. Le départ de l’attaquant apparait comme inéluctable. C’est en tout cas l’avis de Pierre Marie Geronimi qui indique que « le joueur ne s’est jamais fondu dans le moule. Il ne s’est pas adapté à la vie bastiaise. Son comportement n’est pas professionnel ». Le constat établi, il faut maintenant trouver une solution. Et là, reconnait le président du Sporting Club de Bastia, les choses sont plus faciles à dire qu’à faire : « il faut désormais trouver des solutions, trouver un club qui puisse le faire signer. Mais aucun club ne m’a contacté à ce jour pour s’attacher les services de Thievy Bifouma. La réalité est donc la suivante : Thievy Bifouma fait toujours partie de l’effectif professionnel du SCB. On travaille à son départ. Mais … » le contrat de l’attaquant court toujours.


Tags assigned to this article:
Prince OnianguéThievy Bifouma

No comments

Write a comment
No Comments Yet! You can be first to comment this post!

Write a Comment

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*

Aller à la barre d’outils